Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Carnaval 2019
Vous êtes ici : Accueil / A la une / Carnaval 2019

Carnaval 2019

D’ici quelques semaines, les rues d’Amay seront peuplées d’habitués et de curieux. Notre commune se prépare à vivre la 44e édition de ses festivités carnavalesques. Le carnaval est un événement attendu qui symbolise le passage de l’hiver au printemps : il signale le renouveau dans l’exubérance, la fantaisie et l’imagination.

Dossier central groupe externe 062A4154

Le carnaval d’Amay : son folklore & ses traditions

Historiquement, le carnaval n'est pas une fête mais un rituel. C'est la période qui précède le Carême pascal chrétien. Elle est le prétexte à de nombreuses exagérations autorisées, tant de nourriture que de boissons, et permet un renversement des rôles: on se déguise, on fait les fous et on défile dans les cortèges. C'est une coutume pour tous, que l'on soit jeune, senior, femme, homme ou enfant...

Profondément attachés à notre folklore, nous perpétuons d'année en année ce moment de partage identitaire avec la même joie débordante. Nous pouvons compter pour cela sur le comité organisateur des festivités Carn'Ama pour en assurer le bon déroulement.

Le programme des activités suit un rituel bien établi...

Le ramassage du bois dans les rues d'Amay la semaine précédant les festivités pour la préparation du grand feu, c'est en quelque sorte l'ouverture officielle du carnaval.

La remise des clés de la ville est un rite qui se fait en présence de notre bourgmestre et qui symbolise la passation de pouvoir le temps du carnaval.

Certains citoyens s'impliquent énormément dans la préparation des festivités, que ce soit dans la rénovation des chars, la décoration, la fabrication de déguisements ou encore l'achat de bonbons et de confettis. C'est un moment de convivialité et d'émotion intense qui atteint son paroxysme quand le jour du cortège arrive et que la foule en délire acclame le passage des chars avec son lot d'animations, de musiques et de danses. La culture n'est pas seulement figée dans la pierre mais elle est vivante et s'exprime à travers son folklore et ses traditions.

Le carnaval d'Amay, c'est aussi et surtout un événement familial qui ravit nos chers petits bambins. La place des enfants y est centrale, que ce soit dans le cortège mais aussi lors du bal ou du feu d'artifices.
C'est un moment magique...

La course des garçons de café, qui fait son grand retour cette année, est une activité qui fait appel à l'imagination dans la fabrication artisanale du déguisement des participants et à l'adresse de ceux-ci lors des épreuves.

Enfin, le bal de clôture et le grand feu symbolisent la fin du carnaval et de l'hiver.

C'est à travers ses rites que la tradition du carnaval permet de préserver la mémoire patrimoniale de la communauté.

Programmation des festivités

Cette année, le carnaval d’Amay se déroulera du samedi 23 février au samedi 9 mars.

Le cortège, lui, aura lieu le dimanche 3 mars.

Vivez ce folklore carnavalesque intense en toute sécurité

Le centre-ville sera interdit à la circulation entre 12h et 19h.
Une déviation sera mise en place au pont d’Ampsin et au pont d’Ombret

13h30 : formation du cortège face à la boutique fleuriste Intuitions.
Les groupes rallieront le lieu de concentration par la chaussée Roosevelt.

14h : DEPART DU CORTEGE

Itinéraire prévu : chaussée Roosevelt - rue de Biber - rue de l’Industrie - place Gustave Rome - rue Joseph Wauters - chaussée Roosevelt - place Adolphe Grégoire - rue Paul Janson - chaussée Roosevelt - rue de l’Hôpital - fin au gymnase communal.

Afin d’éviter des incidents prévisibles, il est souhaitable de déplacer les véhicules en stationnement sur le parcours du cortège dès 11h30.

Déroulement du Carnaval

Le samedi 23 février est consacré au ramassage du bois pour la préparation du grand feu. La collecte bénévole s’effectue dans la joie et avec le soutien d’une fanfare.

Le vendredi 1er mars voit la remise de la clé de la ville à la princesse du carnaval 2019, Stéphanie Caprasse, pour l’ouverture officielle des manifestations du dimanche après-midi; le grand cortège carnavalesque compte plus de mille participants, grâce au rassemblement de groupes et sociétés musicales de la région.

Durant plus de trois heures, toutes les rues de la cité mosane tressautent dans l’allégresse des différents groupes qui terminent le périple par un rondeau géant sur la Grand-Place.

Le lundi 4 mars est réservé au bal costumé des enfants au gymnase, sans oublier le mardi 5 mars la très folklorique course des garçons de café à travers la localité.

On clôture les festivités le samedi 9 mars sur le site de la Tour romane par le procès de la macrâle, ponctué d’un feu d’artifice. Ainsi la tradition populaire est respectée. Les Amaytois peuvent accueillir dignement le printemps tout proche... dans l’attente du carnaval suivant.

En pratique…

Vous pouvez faire un don de bois (de bonne qualité). Contactez un des responsables de Carnama qui se chargera de le récolter avec une remorque mais uniquement dans l’hyper-centre d’Amay. En dehors du ramassage, vous pouvez vous rendre au parc à conteneurs situé rue du Parc Industriel.

Rejoignez-nous sur Facebook et partagez vos impressions, vos photos ou vos anecdotes sur l’événement.

Figures du carnaval amaytois

Dossier central V. BlandinaVincent Blandina

Voilà 50 ans que Vincent Blandina habite Amay. Carrossier pendant 40 ans, il a deux enfants et 2 petits-fils. Il est à l’origine de la création du carnaval d’Amay.

Voilà 43 ans que l’on a démarré l’aventure. En 1974, on a commencé avec les commerçants de la gare : le père de Christian Babylas, Eric Demanet, Pierre Hauteclair et moi. Avant, on promenait Saint-Nicolas dans les villages. On s’est dit que l’on ferait bien un petit cortège. On s’est habillé avec nos habits de travail respectifs. Ça a plu à la population. On faisait le centre d’Amay. Vu que cela a été bien accueilli, on a décidé de former un petit comité. On a commencé avec cinq, six chars. Mon premier char : c’était une représentation de la Tour romane montée sur un chassis de Wolkswagen. On est allé jusqu’à la cité. Notre comité était né avec une petite soirée, un bal et le cortège. Le bal de clôture a plus de 30 ans d’existence et perdure grâce à la famille Blandina, père & fils.

Le carnaval, une affaire de famille chez les Blandinas

Mon groupe « Les vélos Blandina », c’est 11 frères et sœurs. On l’a toujours fait en famille. Quand on était jeune, c’était chez moi à la gare. Depuis lors, on a refait un deuxième groupe le char Blandina années 60 (il y a presque 10 ans).Dossier Géant Blandina Depuis 6 ans, un troisième char est né : le Géant avec un grand vélo à mon effigie.

Aujourd’hui, un de mes deux enfants est pleinement investi dans le carnaval. L’autre moins mais il participe toujours !

Et en coulisses ?

Un mois après la clôture du carnaval, on est reparti. On enchaîne une réunion tous les deux mois.

Les grandes étapes :

  • j - 2 mois réservation des salles, des confettis, des chiques et du chapeau du prince ou de la princesse carnaval.
  • Le chapeau lui est remis le jour du souper des groupements.
  • Le jour de la remise des clés, le prince reçoit les clés de la ville.

Le carnaval, une success story

Chaque année, on reçoit entre 5.000 et 10.000 personnes. C’est une tradition qui tient le coup, précise Vincent Blandina.

L’année passée, on a jeté 1.000 kg de chiques. Chaque groupe reçoit 50kg de chiques pour les remercier de leur participation. On en commande en plus à la demande et au prix coûtant.

Les groupes amaytois (une dizaine) participent bénévolement au cortège. Les groupes de l’extérieur reçoivent une indemnité (issue de l’argent du souper des groupes et de subsides). Avant, les gens payaient une entrée pour venir voir le cortège. Grâce à la commune, on a obtenu un subside et depuis, c’est gratuit pour le public.

Un carnaval réussi, c’est quand les gens en redemandent l’année suivante. On vient nous trouver pour participer à d’autres carnavals. C’est un fameux boulot que je suis fier d’assumer.

Une fierté

On est le seul groupe amaytois à avoir participé au carnaval de Nice. C’était en 1998 et ça a duré 8 jours. Nous étions 30 personnes. Du jamais vu. C’est grâce à notre impresario de l’époque, qui nous faisait connaître en dehors de nos frontières, que l’on a été repéré à Paris et que l’on nous a fait cette proposition. On a donc loué deux camionnettes et une remorque remplie de vélos pour nous rendre à un des carnavals les plus connus.

Appel aux citoyens
Le comité du carnaval comporte 10 à 12 personnes. Avant, nous étions 40, précise Vincent Blandina. On souhaiterait davantage de bénévoles afin de faire perdurer les festivités.
Envie de rejoindre notre équipe ?
Contactez Joseph Ligot via e-mail : am9zZXBoLmxpZ290QHNreW5ldC5iZQ== (Rue Clémodeau, 39
à 4550 Villers le Temple) ou Vincent Blandina au 0497/03 37 99.

Nouveauté !

Cette année, la princesse carnaval clôturera le cortège.

…………………………………………

Dossier central P. LoyenPascal Loyen

Je suis le carrossier du pont d’Ombret (c’est comme ça que l’on me décrit) qui aime faire plaisir. J’ai une compagne et deux filles. Cela fait 54 ans que je vis à Amay.

Je fais partie d’un des premiers groupes carnavalesques créés : Les guindailleux. Le  carnaval, c’est la fête des enfants avant tout. On le fait pour ça ! C’est aussi une belle convivialité entre nous au sein du groupe. On est 22.

Prince carnaval

J’ai eu l’honneur d’être élu prince carnaval en 2018. C’était une surprise totale du comité. J’ai dit oui tout de suite. Il y a 12 ans que je fais le carnaval. Ma compagne était de connivence avec le comité. Je m’apprêtais à aller faire mon jogging quand ils ont débarqué chez moi après le boulot pour m’annoncer la nouvelle. C’était en août 2017.

Les missions du prince

On assiste à tous les événements. On a un peu son mot à dire sur le déroulement du cortège. On nous remet les clés de la ville. C’était tout un show. J’ai été accueilli par notre bourgmestre, déguisé en pilote de rallye (avec la complicité de ma compagne qui lui a carrément donné mon casque et ma combinaison de pilote). Je suis passionné par les rallyes. Je ne m’y attendais pas du tout.

Le moment-clé du prince carnaval

Le bal des enfants. J’avais énormément de choses à leur donner. Les parents et les enfants étaient émerveillés. J’avais un budget assez conséquent. Du coup, ma camionnette était pleine de jouets et de bonbons. Mon groupe est venu me prêter main forte pour tout distribuer. J’étais déguisé en Jack Sparrow, ce que les enfants ont apprécié.

Quand on voit les gens heureux et les enfants qui ont des étoiles plein les yeux, on se dit qu’on a réussi sa mission.

Le mot de la fin…

Je souhaite à la future princesse carnaval qu’elle vive autant de bons moments que moi. Je suis certain que ce sera le cas, c’est une Amaytoise festive. Ce sera une belle fête !

Dates-clés du carnaval 2019

23/02 13h30 - Le ramassage du bois - départ cour de l’école des Tilleuls (rue de l’hôpital)

01/03 19h - La remise des clés de la ville à l’Administration communale

03/03 14h - Le cortège carnavalesque (départ face au fleuriste Intuition)

04/03 13h30 - Le bal des enfants (gymnase communal)

05/03 La course des garçons de café

08/03 19h30 - Enterrement « Mitchi Pecket » (départ du café Le Relax)

09/03 Grand feu (départ 19h place A. Grégoire, arrivée 20h Tour Romane). 22h – Bal de clôture Blandina

 

Que cette édition 2019 soit synonyme de joie et d’allégresse.

Bon carnaval à toutes et à tous !