Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Menace pour les abeilles
Actions sur le document

Menace pour les abeilles

La présence du frelon asiatique a été recensée à Namur. Ce qui est problématique, c’est que cette espèce se nourrit d’abeilles et peut ainsi décimer des populations entières.

Un prédateur organisé

Le frelon asiatique s’y prend toujours de la même manière pour attaquer les abeilles : "il fait un vol stationnaire devant la ruche et s’empare des abeilles une à une quand elles entrent ou sortent. De cette façon, il diminue la quantité d’abeilles à l’intérieur de la ruche et, plus grave encore, il crée une panique au sein de celle-ci : les abeilles n’osent alors plus sortir et consomment leur réserve de miel avant de progressivement mourir de faim".

Les citoyens comme les communes peuvent agir

Etant donné les ravages causés par ces frelons, il faut procéder à la destruction de leur nid. Dans un gros nid, il y a entre 3 et 500 fondatrices prêtes à fonder un nid l’année prochaine ; ce qui explique la dynamique complètement explosive de cet insecte.

En l’absence de véritables adversaires, ces nouveaux colonisateurs prolifèrent.  Notre seule arme à l’heure actuelle est de veiller à la détection des nids le plus rapidement possible afin de les éradiquer avant la dissémination de nouvelles reines.

Les nids, généralement d’assez grande taille, peuvent être accrochés en haut des arbres ou bien au niveau des bâtiments. Les frelons asiatiques se distinguent des européens notamment par leur thorax noir, leurs pattes bicolores jaune et brun et leur abdomen orange.

Si vous identifiez un nid, prenez des photos à distance, localisez-le précisément et contactez Michel De Proft, entomologiste et directeur scientifique au Centre wallon de recherches agronomiques (CRA-W) (bS5kZXByb2Z0QGNyYS53YWxsb25pZS5iZQ== - 0476/76.05.32).