Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Petit patrimoine Amaytois
Actions sur le document

Petit patrimoine Amaytois

Notre commune recèle nombre de petits trésors patrimoniaux, témoins de son passé.

Parmi eux se trouvent les chalets du Fonds du Roi Albert. Notre Echevin du Patrimoine, Daniel Delvaux, nous en retrace l’histoire…

A la fin de la première guerre mondiale, beaucoup de maisons avaient été détruites ou fortement abimées un peu partout en Belgique lors du conflit. De nombreuses familles se trouvaient dans l’urgence de retrouver un logement. Après avoir dans un premier temps fourni des baraquements en tôle dès 1919, le Fonds en 1922, face à la pénurie de logements fit l’acquisition de chalets en bois.

Les pavillons étaient peints en blanc et les montants en brun foncé. Il y avait 3 mètres de chaque côté pour pouvoir verser le charbon dans la cave. Pas de toilette ni d’eau courante : les habitants devaient utiliser pompes ou robinets communaux. Dix baraquements arrivèrent à Amay en 1924, puis encore 3 en 1926. La commune en fit finalement l’acquisition en 1927.

pavillon wehairon Quatre étaient installés au Viamont. Trois d’entre eux ont été vendus à des particuliers dans les années 50 et sont restés à Amay. L’un d’entre eux, le N°13118 se trouve au Bois de Mer, le 13119 est remonté rue La Pâche (Radio Amay s’y était installée), le 13120 sert d’abri de jardin aux Cabendes à Ampsin. Quant au 13121, il est resté sur place et c’est « le pavillon du Viamont » que les Amaytois connaissent bien. Sa dernière fonction, jusqu’en 2005, fut de servir de bureau de pointage des chômeurs. Il est maintenant vide et abandonné.

Fond Albert 2 La situation en 2017 : outre le chalet du Viamont, on peut voir celui du Bois de Mer et celui des Cabendes (sur des propriétés privées), un en ruine à l’entrée de l’ancien terrain de football à côté de la maison communale, celui de la rue La Pâche en relativement bon état, et un autre aux Mirlondaines (habité mais fort modifié).

Ces témoins importants d’un passé pas si lointain méritent assurément qu’on s’y intéresse, une réhabilitation de celui du Viamont et de celui de radio Amay est envisagée par la Commune.