Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Radeaux végétalisés sur le lac de la Gravière - Mise à l’eau le 30 juin 2018
Actions sur le document

Radeaux végétalisés sur le lac de la Gravière - Mise à l’eau le 30 juin 2018

En partenariat avec les bénévoles du PCDN, notre Administration communale, le DNF, l’ASBL « Les Bocages », le 4e Génie et, grâce à une subvention octroyée par la Région Wallonne, un projet de radeaux végétalisés (sorte d’îlot flottant amarré et recouvert de végétation), servant de reposoir pour les oiseaux et de refuge pour les poissons, les amphibiens et les insectes, a été réalisé pour le plan d’eau de la Gravière. 
Ces radeaux-reposoirs seront mis à l’eau le samedi 30 juin à 14h. 
Les intérêts d’un tel dispositif:

  • constitue un îlot de verdure idéal pour le refuge et la nidification des oiseaux ;
  • les racines des plantes qui se développent sous le radeau sont une zone de frayère idéale pour les poissons ;
  • la mise en place d’un radeau végétalisé augmente la biodiversité (insectes, batraciens…) ;
  • les végétaux présents sur le radeau participent à l’épuration des eaux (nitrates et phosphates) et contribuent à limiter l’eutrophisation ;
  • attractif en période de migration (les rassemblements d'oiseaux sont toujours beaucoup plus importants là où un îlot est présent et autour de celui-ci) ;
  • élément de sécurité car placé en milieu de plan d'eau, à l'abri des prédateurs terrestres.

Après des tests indispensables de construction et de flottaison concluants le 13 janvier dernier, une équipe constituée de 4 plongeurs de l'école de plongée Aquaman dont Pâris Decramer, Vincent Dewar, André Baudet et Patrice Léonard va procéder le 30 juin prochain à la mise à l’eau de ces radeaux.

L’Administration communale félicite les bénévoles du PCDN et leurs partenaires pour la concrétisation de cet aménagement spécifique qui participe à la restauration du milieu aquatique et favorise donc la biodiversité au cœur de ce site d’exception qu’est la Gravière.