Amay - Administration Communale

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte
Vous êtes ici : Accueil

Pourquoi jeter ? Quand on peut recycler

Envoyer Imprimer PDF

Si le tri sélectif est plus ou moins entré dans les mœurs, nombreux sont les déchets qui vont toujours à la poubelle, sans possibilité d’être recyclés. Pourtant, bon nombre peuvent encore servir ... sous une forme ou une autre.

En effet, il est possible, en faisant preuve d’un peu d’astuce et d’imagination, de donner une seconde vie à des objets destinés à la poubelle.

Que faire avec …

Les chaussettes
Pas du meilleur effet à nos pieds lorsqu’elles sont trop usées, les chaussettes peuvent encore rendre de menus services à la maison. Enfilée sur la main tel un gant, une chaussette remplace avantageusement un chiffon de ménage et s’avère idéale pour cirer les chaussures ou lustrer la carrosserie de la voiture. Enfin, si vous pensez déménager, gardez-les pour emballer et protéger les petits bibelots fragiles lors du transport.

Les éponges
Devenues inutilisables pour la vaisselle, les éponges servent autrement. Si la terre de vos plantes d’intérieur s’assèche trop vite, il suffit de placer une éponge humide au fond du pot avant de les rempoter. Non seulement elle servira de réservoir, mais elle évitera les inondations si vous arrosez trop. Autre astuce, des éponges imbibées d’ammoniaque près de votre jardin potager feront fuir les petits animaux amateurs de tomates.

Les limes à ongles
Recouvertes de papier-émeri, les limes ne sont pas recyclables. Et si elles sont usées, vous pouvez leur trouver un autre usage. Ainsi, si quelqu’un a marché sur vos chaussures en daim en y laissant une vilaine tache de terre, ou si vous avez renversé du vin sur votre belle veste en daim, il suffit de frotter très délicatement la tache avec la lime puis de tenir la chaussure ou la veste au-dessus d’une casserole d’eau bouillante. Grâce à l’action combinée de la vapeur d’eau et des frottements de la lime, la tache devrait disparaître. Une vieille lime sert aussi à poncer délicatement les parties les plus fragiles d’un meuble en bois avant de le vernir.

Un rideau de douche
Il ne ressemble plus à grand-chose, avec ses motifs passés et ses traces de savon que décidément aucun trempage ne peut éliminer… Mais un vieux rideau de douche peut encore s’avérer utile, notamment aux personnes qui aiment bricoler, en faisant office de bâche de protection lors des travaux de peinture ou de ponçage. Et si le bricolage n’est pas votre tasse de thé, vous avez certainement un ami qui sera ravi de récupérer cette bâche gratuite !
 

Les taies d’oreiller
Au moment de changer de parure de lit, pensez à conserver vos anciennes taies d’oreiller, elles peuvent avoir une utilité. Fixée sur un balai, une taie permettra d’enlever les toiles d’araignée au plafond, sans risquer d’érafler la peinture ou de laisser une trace noire si votre balai n’est pas très propre. En plus, il sera plus facile de nettoyer la taie que de démêler la toile d’araignée prise dans les poils du balai.

Les restes de bougie
Une fois consumées, vos bougies fondues semblent bien inutiles. Mais pas du tout ! Prenez ces résidus et, avec cette cire fondue et durcie, frottez les glissières et les bords de vos tiroirs pour qu’ils glissent plus facilement. Les bricoleurs peuvent faire de même sur la lame de leur scie pour rendre la tâche moins pénible. Râpés, les restes de bougie peuvent également être ajoutés à la cire à parquet. Le mélange ainsi constitué rendra votre sol encore plus brillant.