Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Le Conseil Consultatif Communal des Aînés
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Citoyenneté / Conseil consultatif des aînés

Le Conseil Consultatif Communal des Aînés

Nos « SENIORS » ont la parole…

Le vieillissement de la population est une réalité et suppose une  intégration  réelle  des  citoyens  âgés  à  la  vie  active. Le Conseil Consultatif Communal des Aînés (CCCA) constitue un instrument valorisant l’expression citoyenne dans l’espace public.

A Amay, nous portons une attention particulière à valoriser la participation sociale et citoyenne des retraités et personnes âgées dans la vie de notre commune.

En juin dernier, le CCCA a été renouvelé. La  compétence  de ce Conseil  va  bien  au-delà des seules questions relatives au vieillissement, au 3ème âge et à l’intergénérationnel puisque les membres  sont  invités  à  réfléchir, formuler des propositions ou simplement donner un avis, dans des domaines comme la santé, l’environnement, l’entraide, la mobilité, etc.

Le Conseil consultatif des Aînés, c’est aussi l’organisation de conférences, de projets de santé, des temps de rencontre et de dialogue, des activités intergénérationnelles, des ateliers, de l’information ou encore de la formation.

Suggestion : Le CCCA se veut très ouvert. Les membres du CCCA représentent toutes les sensibilités politiques et associatives de notre Commune. Vous l’aurez compris, le CCCA est un acteur à part entière de la politique. Nombreux sont les projets qui verront le jour sous l'impulsion de ce dernier. Nous vous proposons de vous présenter la nouvelle équipe et les projets et actions qui leur tiennent à cœur.


Portrait de Françoise Wibrin et de Lydia de Lutis, respectivement présidente et vice-présidente du CCCA

Ardennaise d’origine et Amaytoise depuis 1972, Françoise Wibrin habite rue de l’industrie et est âgée de 68 ans. Retraitée de l’enseignement, elle est une mère et grand-mère  heureuse. Orpheline de père dès l’âge de 8 ans dans une famille de cinq enfants, elle a appris le sens de l’engagement ; elle a toujours été une citoyenne active. Animatrice au Patro durant sa jeunesse, elle s’est ensuite fort impliquée au niveau de l’enseignement en tant que déléguée syndicale. Militante CSC de la Fédération  de Liège, elle est actuellement   présidente de l’instance Bassin Enseignement qualifiant – formation – emploi  de Huy-Waremme.

Au niveau communal, Françoise trouve que la commune d’Amay est fort dynamique et elle participe activement à la vie communale. Secrétaire au centre culturel, elle est arrivée au CCCA il y a 3, 4 ans en remplaçant un membre dans un premier temps et en tant que présidente à présent.

Toutes les questions d’équité et de justice sociale la touchent particulièrement. Son objectif : créer du lien, venir en aide aux personnes qui en ont le plus besoin via le CCCA.

Et de souligner : « Je ne veux pas que l’on fasse de la catégorie « personne âgée » une catégorie à part. Je voudrais de l’intergénérationnel. Que les personnes âgées se sentent comme des citoyens à part entière.

Dans notre pays riche, on a des citoyens qui deviennent de plus en plus pauvres et qui doivent faire appel à des banques alimentaires, des ressourceries ou bien qui ont de plus en plus de mal à se loger. Beaucoup de personnes âgées ne vont plus chez le dentiste. A notre niveau, par le biais du CCCA, on peut y être attentif. C’est dans la continuité que je veux poursuivre le CCCA ».

A 73 ans, Lidia de Lutis est Amaytoise depuis 5 ans et heureuse de l’être. Née en Italie, dans un petit village de près de 200 habitants, issue d'une fratrie de 5, maman de deux filles et une petite fille merveilleuses, elle est venue s’installer en Belgique en 1948. « Le maître mot chez nous est le respect », précise-t-elle.  Orpheline de père à 10 ans (son papa est mort dans la mine), elle a eu néanmoins une enfance très heureuse.

Engagée dès sa jeunesse, elle était animatrice au Patro. Après des études en secrétariat, elle a monté une entreprise d’édition avec son frère « Le journal des ingénieurs » jusqu’à la retraite. Une fois pensionnée, elle est venue s’installer à Amay. À son actif, elle a 20 ans de Kiwanis international (service club mondial et centenaire au service des Enfants du monde). En arrivant à Amay, elle y a créé le Kiwanis Club Amay. Cela fait maintenant deux ans. Lidia s’apprête à la passation de fonctions cette année. Elle est également bénévole à Saint-Vincent de Paul, à Saint-Ode, administratrice au Centre Culturel et au Syndicat d'Initiative. C’est tout naturellement qu’elle a proposé sa candidature au CCCA. Et d’ajouter : « il y a dans ce monde des personnes qui sont dans le besoin : des enfants, certes, mais aussi des personnes âgées. Je trouve qu’il faut des personnes pour les défendre, les écouter, les aider où qu'elles soient ». Lidia nous confie qu’elle ne s’attendait pas à sa nomination de vice-présidente et est prête à se mettre à la tâche.

Quand on leur demande les qualités requises pour bien exercer leur fonction, Françoise et Lidia sont sur la même longueur d’ondes…

« Il faut de l’écoute (donner une place et la parole à chacun) et du respect. Dans ce conseil, il y a 40 ans d’écart entre les membres (de 55 ans à 94 ans) dont 3 résidents de l’Esterel. Du coup, on peut dire que l’on est une assemblée diversifiée à l’image de la société. Quelle richesse ! C’est important de se dire qu’on va travailler ensemble (au-delà de la représentation propre à la fonction de présidente et/ou vice-présidente) ».

Et de souligner toutes deux, la valeur ajoutée d’un CCCA dans une commune, à savoir : permettre une participation active d’une partie de la population qui devient de plus en plus nombreuse et qui est souvent en marge de la société parce qu’elle n’a plus le même réseau à la retraite. D’où l’importance de pouvoir écouter ces personnes et tenir compte de leurs avis dans les projets de la commune. L’idée, c’est de penser avec eux (et non pour eux) et de réaliser des projets avec eux selon leurs préoccupations.

Agents de référence au niveau de l’Administration communale

  • Au niveau de la coordination administrative (PV, présence,…) : Marie-Christine Piccinato.
  • Au niveau de l’accompagnement des projets (rôle de facilitateur) : Pascale Uyttebroeck.

Le rôle de l’Administration : faire le lien avec le CCCA, le Collège et le Conseil.

Le Guide des Aînés d’Amay

Guide des aînés C’est à l’initiative des membres du Conseil Communal d’Amay qu’avait été créé ce petit guide bien pratique pour tout savoir sur les services, les activités et les bonnes adresses d’Amay.

Centré sur les préoccupations des Aînés, il est disponible sous format papier ainsi qu’en version électronique. Il va faire l’objet d’une réactualisation.

Atelir info

Vous voulez y ajouter une information qui vous semble pertinente ou signaler un changement par rapport au contenu qui y est repris ?

Contactez Pascale Uyttebroeck, notre responsable communale qui transmettra le tout à l’Atelier Info.


Cycle de conférences

Conférences CCCAPlusieurs conférences seront organisées par le CCCA en 2020 sur toute sorte de sujets qui touchent directement les Aînés (assurance autonomie, santé,...). Elles sont toujours gratuites et ouvertes à tous les citoyens. Envie d’y participer ?  Ou d’en organiser une ?

Contactez-nous au 085/830 807.

 


Nos séniors sont à votre écoute !

Chaque année, les membres du CCCA sont présents lors de la Journée des nouveaux habitants (week-end des Amaytoises), pour vous accueillir et promouvoir leur travail. N’hésitez pas à venir les rencontrer. Un rendez-vous de proximité à ne pas manquer…

A vos agendas : cette année, cet événement  a eu lieu le samedi 14 septembre.

Des projets

Le CCCA et la Police ont travaillé ensemble sur un projet permettant de venir en aide aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer : Protocole Disparition Seniors au domicile, lancé par La ligue Alzheimer et signé en décembre 2017.

A l’initiative de la Cellule des Personnes disparues de la Police Fédérale, le projet de créer une fiche identitaire des personnes atteintes de démence vivant en institution a vu le jour.  Après l’impulsion donnée par ce projet, la ligue Alzheimer a souhaité généraliser l’usage de cette fiche aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou toute autre forme de démence, vivant à leur domicile.

Le Protocole Disparition Seniors est un partenariat entre la Zone de Police Meuse-Hesbaye, la Cellule des Personnes Disparues de la Police Fédérale, le Parquet, la Ligue Alzheimer ASBL, les Administrations communales d’Amay (la mise en place se fera via le Conseil Consultatif Communal des Aînés), d’Engis, de St-Georges-sur-Meuse, de Verlaine, de Villers-Le-Bouillet et de Wanze ainsi que les services fournissant l’aide et les soins à domicile (CPAS, Services d’Aides familiales,…).

Ce Protocole permet à l’ensemble des partenaires adhérents actifs sur le territoire de la zone de Police de disposer d’un outil efficace pour identifier une personne disparue atteinte de démence : une fiche identitaire.

Parce que chaque minute compte en cas de disparition, l’instauration préventive d’une fiche identitaire permettra de débuter rapidement les recherches.

Cette fiche  sera placée dans une boîte jaune ? au frigo du domicile de la personne. Il s’agit d’un endroit facilement identifiable et qui existe chez tous. Un autocollant aux couleurs du projet sera collé sur la boîte afin qu’elle soit facilement repérée par les premiers intervenants. La dernière page de la fiche devra également être collée derrière la porte d’entrée du domicile. Cela, afin d’indiquer aux intervenants extérieurs qu’une fiche a été réalisée et qu’elle se trouve dans le frigo. La fiche devra être donnée à la police lors du constat d’une disparition. Vous pouvez également donner une copie de la fiche aux membres de votre entourage.

La fiche identitaire reprend les informations suivantes : Photographie(s) récente(s) de la personne / Ses coordonnées / Ses caractéristiques physiques / Sa tenue vestimentaire du jour / Ses médications / Itinéraires et endroits potentiels de recherche / Les coordonnées des personnes de contact


Réunions du Conseil Consultatif Communal des Aînés

Le programme des Assemblées générales (au minimum 5 fois par an) est défini après une réunion de Bureau avec la Présidente et la vice-présidente, les responsables des différents ateliers et la secrétaire.


Le Servibus

Le ServibusLe Servibus est une initiative de la Commune d’Amay (en accord avec le CCCA), la société Visiocom et le sponsoring de commerçants de la région afin d’aider à la mobilité des non-motorisés.

Les cartes de 10 voyages sont en vente à la Commune, sur le bus et à la Régie de quartier d’Al Bâche, au prix de 5€.

Le Servibus rend de nombreux services aux personnes sans véhicule, âgées, isolées.  Réservation exclusive au 0494/51 65 43 de 9h à 12h, au moins 3 jours à l’avance. Plus d’infos sur www.amay.be.

 


L’Atelier Tricot

L'atelier tricot


L’Atelier Tricot est né suite à l’action « Hiver Solidaire » à l’initiative du CCCA, où plus de 15 tricoteuses s’en donnent à cœur joie ! Grâce à elles, plus de 100 écharpes ont été offertes aux personnes âgées isolées.
Cet atelier est organisé gratuitement tous les 1er et 3e mardis du mois de 14h à 17h.


 

Hiver SolidaireLeur projet pour cette année : confectionner de petits gilets pour des bébés de 6 mois et dont la distribution sera assurée via l’ONE.

Plus d’informations ? Contactez Jeanne Baumans au 085/311 557.

 


Le Cyber-Espace

Cyber espace Tous les lundis de 14 à 17h (hors congés scolaires), le Cyber-Espace propose à tous les initiés, moins initiés et surtout aux débutants de suivre un cours d’informatique.

L’idée est de briser la fracture numérique de nos seniors et de leur permettre de mieux se servir d’un ordinateur ou d’une tablette. Ce cours est donné par Françoise Coolens à la Maison communale (salle du conseil – 2ème étage).

Envie d’y participer ? Inscrivez-vous par téléphone (085/830 811) au service PCS d’Amay, de 9h à 16h. Ces formations émanent du CCCA Amaytois et sont accessibles gratuitement aux aînés tous les lundis (sauf congés scolaires). Il est préférable d’y venir avec son PC portable.


Plusieurs fois par an, l’activité « MOBIT’IC » (organisée par La Province de Liège) propose des sessions à thèmes aux citoyens plus aguerris.

Programmation à venir :

  • Lundi 7 octobre : Ecouter sa musique presque partout et presque tout le temps grâce à ses appareils mobiles et ordinateurs ?
  • Lundi 18 novembre : Apprendre à gérer ses fichiers multimédia, leur stockage et leur utilisation (conférence).

Réservation obligatoire. Plus d’infos sur www.amay.be


Plan canicule / hivernal

Le CCCA apporte une aide précieuse dans la mise en place de projets communaux comme le Plan canicule et hivernal,… L’activation du Plan implique qu’une équipe communale contactera les personnes concernées et/ou réalisera des visites à domicile afin de veiller à l’état de santé de personnes préalablement identifiées, afin de prendre de leurs nouvelles et leur donner quelques conseils utiles de prévention. L’objectif est de soutenir les personnes les plus isolées et ainsi créer un axe de solidarité pour veiller sur nos aînés.

Un numéro est accessible afin de venir en aide aux personnes âgées isolées et aux publics fragiles durant les périodes de grande chaleur/d’enneigement : 085/830 811.


Votre pension : la Commune au service des pensionnés

Pour toute question relative à votre pension, la constitution de votre dossier ou son suivi, vous pouvez vous adresser au service des Affaires sociales qui vous reçoit tous les jours de la semaine de 9h à 12h sans rendez-vous et les après-midis sur rendez-vous.

Ce service est  en mesure de faire l’estimation de votre pension via Mypension ! Infos : 085/830 820-821 auprès de Béatrice Dumont, chef de  service ou des agents, Christine Giltaix et Marie-Christine Piccinato.

Bon à savoir : un inspecteur de l'Office Nationale des Pensions (ONP) assure une permanence dans les bureaux du service Pensions, le 1er lundi du mois de 9 à 12h pour donner des informations en matière de pensions du régime salarié.


Projet WADA (Wallonie Amie des Aînés)

Initié par le GAL (Groupe d’Action Locale) «Je suis hesbignon», il s’agit d’une méthode participative avec les aînés, par les aînés et pour les aînés afin de contribuer à améliorer les conditions de vie des séniors et leur permettre de «bien vieillir» (en tenant compte de plusieurs indices comme la santé, la mobilité, les lieux de vie…).

Ce processus se réalise en étapes :

  1. Un engagement de la commune par la désignation d’un tandem de référents local/commune) ;
  2. Un diagnostic complet des ressources disponibles et des besoins réels (via des marches exploratoires) ;
  3. Un plan d’actions prioritaires à mener dans 8 dimensions ;
  4. La mise en œuvre du plan d’actions sur la commune.

Le mot de la fin.

Nous sommes des relais et nous nous voulons à l’écoute de tous les citoyens. Nous sommes à la disposition des aînés s’ils souhaitent en connaître  plus sur nos activités ou simplement être entendus. Vous pouvez nous contacter par mail : ZnIud2licmluQGdtYWlsLmNvbQ== et/ou bGRsQHRyYW5xdWlsbGUuY2g= ou par téléphone (Françoise : 0478 400 575)- (Lydia : 0489 503 347).