Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Social / Grandir dans ma cité
Actions sur le document

Grandir dans ma cité

Allée du Rivage 23/3 A, 4540 AMAY

085/24.09.58

085/31.62.36

Z2RtYy5yb3JpdmVAc2NhcmxldC5iZQ==

 

Personnes de contact : Nathalie HARDY et Nathalie GAUTHIER, Assistantes sociales

Responsables : Luc MELON, président - S. RIGA, secrétaire f.f du CPAS d’Amay

Accessibilité du service : GDMC se situe au cœur de la cité Rorive, juste à côté de la buanderie sociale. Il est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 16h.

Participation financière : Il n’est demandé aucune participation financière aux personnes, excepté pour l’atelier cuisine (1.50 € de participation). Lors des visites extérieures, les coûts de transport et d’entrée sont également pris en charge.

Territoire couvert : Les ateliers s’adressent à la population amaytoise. Le territoire couvert est donc celui de l’entité communale d’AMAY.


Pouvoir subsidiant

La Région Wallonne.
Par le décret du 17 juillet 2003 relatif à l’insertion sociale (paru au Moniteur belge du 28 juillet 2003), le législateur wallon a doté l’insertion sociale d’un cadre légal. Ce décret a été exécuté et précisé notamment par l’arrêté du 29 janvier 2004 relatif à l’agrément et au subventionnement des services d’insertion sociale (paru au Moniteur belge du 19 avril 2004).

Public cible

Personnes majeures confrontées ou susceptibles d’être confrontées à la difficulté de mener une vie conforme à la dignité humaine, connaissant des difficultés à exercer leurs droits reconnus par l’article 23 de la Constitution, à savoir les droits économiques, sociaux et culturels, qui comprennent notamment le droit au travail, le droit à la sécurité sociale, à la protection de la santé et à l’aide sociale, médicale et juridique, le droit à un logement décent, le droit à l’épanouissement social et culturel.
Outre les conditions citées plus haut, le public cible visé est le public majeur exclu de tout dispositif d’insertion socioprofessionnelle. Le décret ne vise donc qu’une partie des personnes en situation d’exclusion, soit celles qui sont les plus profondément exclues au point d’être actuellement inaptes à s’insérer dans une formation socioprofessionnelle ou dans une remise au travail sans aller directement à l’échec.

Description du service

Le Service d’Insertion Sociale « GDMC » organise, du lundi au vendredi, divers ateliers sociaux : jardin communautaire, activités artistiques et ateliers créatifs, cuisine, modules divers (action éco, estime de soi), séances d’information (collaboration avec le Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation - CPCP, le Planning familial Choisir, notamment), actions communautaires (fêtes de quartiers, etc.), visites culturelles. Il met également en place certains projets comme par exemple, le projet photo (collaboration avec Art 27, le Centre culturel d’Amay, la Maison de la Poésie, de janvier à juin 2012 avec exposition en septembre 2012), ou le projet peintures (ateliers co-animé par une animatrice Article 60, débouchant sur une exposition en décembre 2011).

Objectifs

Les grands objectifs du Service d’Insertion Sociale sont :
- Rompre l’isolement social ;
- Permettre une participation à la vie sociale, économique, politique et culturelle ;
- Promouvoir la reconnaissance sociale ;
- Améliorer le bien-être et la qualité de vie ;
- Favoriser l’autonomie.
Pour atteindre ces objectifs, le service met en place des actions collectives et communautaires. De plus, un accompagnement individuel est proposé aux participants (définition d’objectifs personnels à court, moyen, long terme, évaluations trimestrielles).

Mode d’organisation

Les ateliers sont organisés par le CPAS et sont gratuits (excepté l’atelier cuisine, 1.50 € de participation). L’animation de ceux-ci est assurée par deux assistantes sociales et, actuellement, par une stagiaire éducatrice spécialisée.

En ce qui concerne la mise en place des activités, un planning est rédigé chaque trimestre et avalisé par le CGEX. Les activités qui y sont proposées sont discutées en équipe et avec les participants.

Capacité d’accueil

A l’heure actuelle, par atelier, la fréquentation moyenne est de 6 personnes. Pour certaines activités, on en arrive à un maximum de 16 personnes. Notre capacité d’accueil semble donc atteinte puisqu’au-delà, la gestion de l’espace (au niveau du matériel, du local) et la gestion du groupe deviennent difficiles.