Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Plan d'urgence / Pénurie d'électricité cet hiver : Amay se prépare
Actions sur le document

Pénurie d'électricité cet hiver : Amay se prépare

Les médias annoncent qu’à l’approche de l’hiver et du fait de la fermeture de 3 de nos 7 centrales nucléaires, le risque de pénurie d’électricité est bien réel. Il est question de black-out, de plan de délestage, …

Ne cédons pas à la panique… Examinons ensemble la situation et voyons concrètement quels sont les risques encourus par la population amaytoise et quels conseils peuvent être prodigués pour éviter un tel scénario-catastrophe.

Etat des lieux

Depuis de nombreuses années, la progression de la consommation d'électricité est constante pour différentes raisons: la démographie croissante, le comportement des utilisateurs, les parts de marché entre énergies...

Derrière ces causes, c’est une tendance de fond qui se dessine parce que l’ensemble des ménages s’équipe de plus en plus d’appareils énergivores: informatique, télévision, climatisation, etc. La plupart des appareils de chauffage sont aussi directement ou indirectement liés et dépendants d'un approvisionnement électrique...

L’accroissement de la consommation en électricité, conjugué à la mise à l’arrêt des réacteurs nucléaires de Doel 3, Tihange 2 et Doel 4 et à une vague de froid potentielle cet hiver font que la sécurité d’approvisionnement en électricité de la Belgique n’est pas garantie. On parle alors de pénurie.

Actions préventives

Des mesures ont été prises par le gouvernement fédéral pour faire face aux besoins de consommation, notamment, en renforçant les unités de production renouvelables et les accords d'importation.

En cas de pénurie avérée, des mesures de sensibilisation mais aussi d'interdiction seront prises en ce qui concerne l'éclairage public des monuments et des autoroutes, et les transports publics.

En tant que citoyen, chacun peut contribuer, par des éco-gestes au quotidien, à réduire notre consommation et éviter un délestage. Ces gestes ont un impact sur l’environnement et votre portefeuille. Pensez-y !

Quelques conseils faciles à appliquer dès maintenant


Eclairage

  • Eteignez les lumières quand vous quittez une pièce.
  • Réduisez le nombre de lampes allumées dans l'espace où vous vous trouvez et adaptez la luminosité nécessaire pour votre activité (lire, cuisine,…).
  • Eviter l'utilisation des lampes halogènes et les éclairages décoratifs.
  • Laisser entrer la lumière naturelle dans vos foyers.


Chauffage électrique

  • Quand vous êtes chez vous la journée, une température de 19 à 20°C suffit. 1 degré de moins dans la maison vous permet d'économiser en moyenne 7% sur les frais d'énergie.
  • Lorsque vous êtes absent ou la nuit, abaisser la température à 15-16°C. Pensez également à fermer les tentures, les stores et les volets.


Appareils électriques

  • Utilisez la machine à laver/séchoir/lave-vaisselle, etc. après 20h ou en heures creuses (entre 22h et 6h du matin).
  • Lavez le linge à basse température (30°C).
  • Si vous disposez d'un ordinateur portable et d'un ordinateur fixe, optez pour le portable.

Un dernier conseil...

Partagez un maximum ces astuces avec votre entourage.

Parce que l'utilisation rationnelle de l'énergie cela s'apprend, n'hésitez pas à contacter notre conseiller énergie, Damien Lambotte, pour tout renseignement complémentaire sur les économies d'énergie dans votre maison, au 085/310 543 ou via e-mail: c2VydmljZS5lbmVyZ2llQGFtYXkuYmU=


Délestage vs Black-out ?

Clarifions les choses: le délestage est la solution de dernier recours pour éviter le black-out généralisé.

Le délestage, c'est quoi ?
il s'agit de coupures contrôlées, momentanées (au moment où la consommation est la plus élevée c’est-à-dire entre 17h et 20h) dans une zone délimitée. Un plan de délestage sera d'application uniquement si les mesures préventives pour réduire notre consommation ne sont pas suffisantes.

Par opposition, le black-out, c'est l'effondrement du réseau belge et européen. Cela signifie des coupures d'électricité incontrôlables et généralisées.

A quoi devez-vous aussi être attentif ?

Si vous avez un monte-personne. Si vous êtes en détresse respiratoire et que vous avez l’équipement chez vous. Si vous avez un système de télé-vigilance. Si vous rentrez habituellement par une porte de garage électrique, n’oubliez pas d’emporter votre trousseau de clés, ...

Ma commune est-elle concernée par le plan de délestage ?

Oui, Amay est concernée par le plan de délestage. Cela ne signifie pas pour autant que nous allons être délestés systématiquement. Un système de rotation a été mis en place pour ne pas toujours affecter les mêmes communes. Au stade actuel de nos informations, l’ancienne commune d’Ombret ne serait pas dans le plan de délestage. La liste des rues du plan de délestage pour Amay peut être consultée en cliquant sur ce lien. Cette liste est à consulter à titre indicatif !

Le flux d’énergie via le réseau de distribution évolue constamment. Cela signifie que le flux électrique qui arrive chez les utilisateurs du réseau n’est pas distribué chaque jour au départ de la même cabine ou la même ligne de départ.  Ceci ne permet pas aux gestionnaires du réseau de distribution de dire à l’avance, avec 100% de certitude et pour chaque adresse et chaque rue, s’il y aura du courant ou non pendant le délestage. Cela dépend donc de la manière dont les réseaux sont desservis à ce moment-là, et si une cabine/ligne de départ à laquelle une adresse est reliée, reste en service ou non à ce moment-là.

Comment vais-je être averti avant un délestage ?

Les autorités vous informeront par tous les canaux disponibles afin que chacun dispose des bonnes recommandations à suivre. Si vous êtes intéressé(e), vous pouvez d’ores et déjà être informé(e): via le nouveau système, BE-alert, permettant de diffuser des messages sur GSM. Même si notre commune n’est pas encore en phase de test, vous pouvez vous inscrire sur www.be-alert.be.

Dès que nous serons informés d’une coupure sur le territoire communal, les informations seront mises directement sur notre site internet.


Guide en cas de coupure d'électricité annoncée

Quand une coupure d’électricité est prévue pour plusieurs heures :

  • Chargez votre GSM (mais gardez à l’esprit que les réseaux de téléphonie mobile et fixe peuvent être perturbés durant une panne électrique).
  • Préparez un kit d’urgence : radio à piles, lampe torche électrique et bougies ou bougies chauffe-plats (toujours placées dans des supports adéquats), médicaments, couvertures, vêtements chauds,…
  • Prévoyez de la nourriture à consommer froide et des bouteilles thermos d’eau chaude (p.ex. pour les biberons des jeunes enfants).
  • Gardez votre congélateur fermé (3h à 4h de coupure d’électricité ne suffisent pas à dégeler les aliments) et conservez-y un sac à glaçons qui vous servira d’indicateur de contrôle après une coupure d’électricité.
  • Prévenez vos proches et vos voisins vulnérables.
  • Le jour de la coupure annoncée, si un membre de votre famille doit disposer de matériel médical électrique spécifique, conduisez-le à l’hôpital.

Attention !

Si vous achetez un groupe électrogène, faites-le installer par un professionnel pour limiter le risque de court-circuit. Plus le groupe est puissant, plus ce risque est élevé.

Que faire pendant une coupure d’électricité annoncée ?

Quelques conseils pour mieux vivre une coupure d’électricité

  • Débranchez les appareils électriques sensibles (TV, ordinateur) pour éviter les dégâts dus à une surtension au rallumage.
  • Pour les mêmes raisons, réglez le thermostat de votre chaudière sur le minimum.
  • Limitez vos déplacements en voiture (il risque de ne pas y avoir d’éclairage public)
  • Restez à l’écoute des médias (via une radio à piles ou votre autoradio).
  • Préférez les lampes torches (ou des bougies chauffe-plats) aux bougies.
  • Placez les bougies dans un support approprié et sur une surface incombustible. Ne les laissez jamais sans surveillance et éteignez-les avant d’aller vous coucher.
  • Evitez d’ouvrir inutilement votre frigo ou votre congélateur.
  • Téléphonez seulement en cas de réelle nécessité pour ne pas saturer le réseau (lors d’une coupure de courant, le réseau téléphonique peut subir des dérangements).
  • Fermez portes et fenêtres pour conserver la chaleur de vos pièces.
  • Si vous chauffez au gaz, au pétrole, au charbon ou au bois, gardez une aération de la pièce suffisante pour éviter l’asphyxie au monoxyde de carbone.
  • Gardez un interrupteur en position « allumé » pour savoir quand le courant sera rétabli.

Que faire après une coupure d’électricité ?

Une fois le courant rétabli, tenez compte des conseils suivants.

  • Afin d’éviter tout risque de nouvelle coupure, n’allumez pas tous vos appareils électriques en même temps. Laissez le système électrique se stabiliser, vous éviterez ainsi une surcharge.
  • Vérifiez l'état de la nourriture dans les réfrigérateurs et congélateurs. Si vous suspectez une détérioration, jetez-la ! Il en va de votre santé !
  • Par mesure de contrôle, placez un sac à glaçons au congélateur. Si les glaçons ont fondu puis gelé à nouveau, le risque est grand que la nourriture soit avariée.
  • Sachez que des aliments peuvent demeurer congelés pendant 24 voire 36 heures si la porte du congélateur est restée fermée. Dans ce cas, vous pouvez encore consommer la nourriture sans danger.
  • Si durant la coupure de courant, vous avez utilisé votre kit d’urgence, veillez à le compléter en prévision d’une nouvelle situation d’urgence.
  • Prenez des nouvelles de vos proches et de vos voisins vulnérables.

Attention !

Si vous disposez d’un générateur de secours, vous devez cesser de le faire fonctionner quand le courant se rétablit. Débranchez-le afin d’éviter un court-circuit.


La pénurie d'électricité cet hiver n'est pas une fatalité. Ensemble, nous pouvons éviter un délestage. Adoptons une démarche citoyenne en consommant l'énergie de façon modérée et plus responsable.

Plus d’informations auprès de Luc Tonnoir responsable PLANU 085/830 838 – bHVjLnRvbm5vaXJAYW1heS5iZQ== ou Didier Marchandise, responsable communal de l’information et de la communication de crise dans le cadre du plan communal d’urgence au 085/316 615 ou via e-mail : ZGlkaWVyLm1hcmNoYW5kaXNlQGFtYXkuYmU=