Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document

Recyclons nos bouchons

Bouchons de liègeLes bouchons de liège se font de plus en plus rares car les chênes-liège dont   ils sont issus disparaissent et s'épuisent. Depuis 8 ans déjà, une a.s.b.l. a eu l'idée de récolter les bouchons de liège en vue de les recycler. Une idée qui fait son petit bonhomme de chemin puisque désormais, le recyclage des déchets est entré dans les mœurs.

Le liège est un excellent isolant. Il est chaud au toucher car il conserve la chaleur ambiante sans être un conducteur. Il est antistatique (il n'attire pas la poussière), ignifuge et élastique. Le liège est récolté tous les 9 ans: on retire l'écorce du chêne-liège et l'arbre va la reconstituer en 9 années. On pourra alors à nouveau procéder à l'opération. Plus l'arbre est vieux, plus la qualité est bonne. On estime qu'il faut 45 ans pour commencer la production de liège sur un arbre et ce, jusqu'à l'âge de 120 ans. Ces chênes sont principalement situés dans les pays méditerranéens, mais le succès du matériau les met en danger. Le temps de production de liège se réduit en raison de la forte demande et les arbres s'épuisent plus rapidement, menaçant à terme de disparaître.

Le petit liège

L’a.s.b.l. « Le Petit Liège » a mis sur pied en 1996 un modeste atelier social et écologique qui récoltait des déchets de liège pour les transformer en granulés de liège. Cette a.s.b.l. a mis en place un large réseau de récolte de liège en Wallonie, à Bruxelles et sur une partie de la Flandre. En 2013, « Le Petit Liège » arrêtait ses activités. L'entreprise sociale « De Vlaspit » à Montaigu (Braband Flamand) a repris le réseau des points de collecte et de vente (jusqu'alors principalement en Wallonie et à Bruxelles) et l'a agrandi en Flandre.

Recyclé, on peut réduire le liège en granulés et il ne perd rien en qualité. Garder les bouchons permet également de réduire le volume de nos déchets. Les granulés peuvent être utilisés tels quels mais ils peuvent aussi être recollés et reconstitués sous forme de plaques. Ils seront utilisés comme isolants naturels dans des projets de bioconstruction.

Le bouche-à-oreille étant la meilleure publicité, n'hésitez pas à encourager votre entourage à conserver les bouchons, les semelles, les sous-plats, les plaques de liège, etc.

Vous pouvez déposer vos bouchons au Service communal de l’Environnement, rue de l’Industrie 67 à 4540 Amay (point de collecte) ou bien consulter la liste des centres de récolte sur le web : http://www.recycork.be/fr/kurkinzameling. Le recyparc acceptera également vos bouchons de liège.