Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services communaux / Environnement / Energie / Quelques conseils pour consommer moins en été
Actions sur le document

Quelques conseils pour consommer moins en été

Les journées sont plus longues, donc on éclaire moins. Les journées sont plus chaudes, plus besoins du chauffage et ni du séchoir électrique ! Une sacrée diminution des consommations d’énergie.

Mais d’autres appareils risquent de voir leur consommation augmenter, car plus chaud, ça veut dire, plus d’énergie pour refroidir les aliments et éventuellement la maison !

Petits conseils à méditer !

Pour les frigos et les congélateurs :

  • Vérifiez l'étanchéité du joint de porte de l'appareil. Une feuille de papier doit rester coincée entre le joint et le montant du frigo. Gain de 5 à 10 %.
  • Lavez régulièrement le caoutchouc de fermeture du réfrigérateur et enduisez-le de talc. Il conservera ainsi sa souplesse et son étanchéité.
  • Veillez à la bonne circulation de l'air à l'arrière de l'appareil, là où se trouve le condenseur. Enlevez les poussières du condenseur deux fois par an. Gain de 5 à 10 %.
  • Utilisez si possible un appareil portant le label européen A+ ou A++, c’est 25 ou 45 % de consommation en moins qu’un classe A. Les congélateurs horizontaux consomment 15 % de moins que les verticaux.
  • Placez votre réfrigérateur le plus loin possible des sources de chaleur : soleil, radiateur, four ou lave-vaisselle. Ne placez pas l'appareil dans une véranda ou une pièce où les écarts de température seraient trop importants.
  • Laissez refroidir les aliments chauds avant de les placer dans le réfrigérateur.
  • Si vous disposez d'un congélateur distinct du frigo, placez-le de préférence dans une pièce fraîche et sèche, dont la température ambiante est de 15°C plutôt que 20°C. Gain de 25 %.
  • Dégivrer votre surgélateurRangez vos surgelés de manière à les retrouver rapidement et à réduire au maximum le temps d'ouverture de l'appareil. Les aliments doivent toujours être déposés froids.
  • Lorsque votre surgélateur contient momentanément peu de produits, remplissez l'espace vide avec du polystyrène, vous réduirez votre consommation.
  • Pensez à ce dont vous avez besoin avant d’ouvrir la porte de votre réfrigérateur. Vous l’ouvrirez moins souvent et moins longtemps.
  • Dégivrez votre surgélateur une à deux fois par an, et en tous cas dès que la couche de givre sur les parois atteint 2 mm. Un cm de givre réduit le rendement de 75 %.


Extrait de la brochure communale sur les énergies renouvelables et la gestion de l’énergie. Disponible sur simple demande auprès du Service de l’Environnement.

Pour la maison :

Avant de placer ventilateur et surtout climatiseur, il existe certaines actions possibles pour s’en passer ou en tout cas en diminuer le fonctionnement.

  • Placez des protections solairesPlacez des protections solaires devant les fenêtres, particulièrement celle orientée entre le sud et l’ouest (soleil couchant qui provoque la surchauffe en fin de journée) : stores intérieurs ou extérieurs, banne solaires, volets, voire un simple drap, … Les protections extérieures sont 3 à 4 fois plus performantes placées à l’extérieur qu’à l’intérieur.
  • Petit truc avec un ventilateur : propulsez l’air vers un tissu humide parallèle au courant d’air : l’eau s’évaporera en absorbant une partie de la chaleur de l’air ! C’est grâce à ce principe que les fontaines apportent un peu de fraîcheur.
  • L’isolation de la maison empêche autant la chaleur d’entrer que de sortir. Conclusion, en été, pour garder la maison fraîche, il faut empêcher la chaleur de rentrer la journée, et la nuit, en faire sortir le plus possible. Isolez votre toiture ou vos combles. La température d’une toiture peut dépasser le 50°C en été.
  • Attention également à la chaleur générée à l’intérieur par les appareils électriques (four, télévision, ordinateur, chaine hi-fi, lecteur vidéo,…) et l’éclairage (ampoule à incandescence, halogène, …). Les  appareils en veille continue à consommer de l’électricité en dégageant de la chaleur ! la  consommation en mode veille peut peser lourd dans votre facture : jusqu’à 150 €/an.
  • Ventilation nocturne : l’idée, bien connue, est de profiter des températures plus fraiches de la nuit pour refroidir votre logement, et d’éviter son réchauffement rapide la journée (comme proposé plus haut). En ouvrant des fenêtres de part et d’autre du bâtiment, et si possible, en créant un effet de cheminée pour faire traverser toute votre logement. Attention toute fois de préserver la sécurité de votre habitation.


Information complémentaire auprès du conseiller énergie : permanence au service de l’Environnement, rue de l’Industrie, 67, les lundis de 9h à 12h et les jeudis de 14h à 16h ou par téléphone au 085/310 543 ; ou encore par mail : c2VydmljZS5lbmVyZ2llQGFtYXkuYmU=