Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services communaux / Environnement / Plan Energie Climat 2030

Plan Energie Climat 2030

Affiche Plan climatEn signant la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie en janvier 2016, la commune d’Amay a pris deux engagements : d’une part, œuvrer pour une réduction des émissions de gaz à effet de serre sur son territoire d’au moins 40 % d’ici 2030 par rapport à 2006 et, d’autre part, renforcer sa capacité d'adaptation aux impacts inévitables du changement climatique.

Afin d’établir un Plan d’actions Energie Climat, une analyse a tout d’abord été réalisée afin de prendre connaissance des différentes sources d’émission sur notre territoire. En 2014, les logements (37%) et les transports (52%) totalisaient ensemble 89 % des émissions du territoire. Une évaluation de la vulnérabilité du territoire amaytois aux changements climatiques a également été réalisée.

Un comité de pilotage composé de citoyens amaytois et de représentants de différents secteurs a été constitué et plusieurs rencontres ont eu lieu. Après la présentation des résultats de ces 2 études, une réflexion a été menée par rapport aux freins au changement. Le comité de pilotage a ensuite imaginé différentes actions à mettre en place au niveau des logements et déplacements privés, des entreprises et commerces locaux, des bâtiments communaux et de l’éclairage public en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le comité a également réfléchi à des actions d’adaptation aux changements climatiques et à des actions de communication.

Afin d’atteindre ces objectifs ambitieux, l’administration communale d’Amay invite chacun d’entre nous à apporter sa pierre à l’édifice en rejoignant le mouvement pour réduire sa dépendance aux énergies fossiles, favoriser le développement de l’économie locale et participer à la préservation du climat.

Jeanine Davignon

En route vers l’énergie positive

En adhérant en 2016 à la Convention des Maires européens en faveur de l’énergie durable et du climat, la Commune d’Amay s’est engagée à œuvrer pour une réduction des émissions de gaz à effets de serre de 40% d’ici 2030 et à prendre des mesures d’adaptation aux impacts indéniables du changement climatique.

Outre les actions visant à réduire les émissions générées par ses propres activités, l’Administration s’est ainsi engagée à mobiliser et accompagner les citoyens, commerçants, entreprises et agriculteurs de son territoire en vue d’atteindre ces objectifs.

La réussite de ce projet ambitieux dépend de l’implication de tous les habitants de la commune.

Plant climat 1

Présentation du bilan carbone  du territoire communal

La plus grosse partie des émissions de CO2 est imputable aux secteurs du transport ( 52%) et du logement (37%).

De 2006 à 2014, les émissions annuelles de CO2 du territoire communal ont déjà été réduites de 18% grâce à des actions communales, au développement de l’énergie solaire photovoltaïque, aux travaux de rénovation menés par les citoyens sur leur habitation, au remplacement de véhicules,…

Plan climat 2

En 2014, les systèmes de productions d’énergie renouvelable présents sur le territoire, à savoir l’installation hydraulique sur la Meuse et les installations photovoltaïques, permettaient de couvrir 17 % des consommations totales du territoire.

Potentiel de réduction des besoins et production d’énergie renouvelable

Le transport a non seulement une part importante dans les émissions mais celle-ci est grandissante d’année en année. Il est donc essentiel d’adapter en profondeur notre vision de la mobilité. De nombreuses solutions alternatives à la voiture mono-utilisateur existent : covoiturage, transports en commun, modes doux, etc. 

Au niveau du parc immobilier, comme partout en Wallonie, le parc immobilier est caractérisé par un niveau moyen de performance énergétique assez bas. Un programme ambitieux de rénovation est donc nécessaire.

Les émissions liées aux activités de l’administration communale représentent 3% des émissions du territoire amaytois. L’administration souhaite toutefois adopter un rôle d’exemplarité et renforcer ses actions.

Enfin, le potentiel de développement des énergies renouvelables est non négligeable.

Une étude du potentiel de production renouvelable a été réalisée. Si l’ensemble du potentiel était mis en œuvre, la production d’énergie renouvelable sur le territoire amaytois se verrait triplée. Combinées aux unités déjà présentes sur le territoire, 49% des consommations de 2014 pourraient alors être couvertes par des installations de production d’énergie renouvelable. Le potentiel renouvelable se situe principalement au niveau du solaire photovoltaïque (72%).  En termes d’énergie renouvelable, le plan d’actions s’est donc axé sur le développement du solaire photovoltaïque sur les logements privés, commerces, industries et bâtiments communaux.

Plan climat 3

Évaluation de la vulnérabilité du territoire

Le plan d’actions inclut une évaluation de la vulnérabilité de notre territoire face aux impacts du changement climatique en vue de prévoir des mesures d’adaptation à ces changements.

A Amay, on constate un risque moyen de vulnérabilité dans différents domaines. En voici quelques exemples :

  • Plan climat 4Aménagement du territoire : dégradation du bâti, des infrastructures et du cadre urbain consécutive aux inondations
  • Santé : recrudescence des maladies respiratoires en lien avec la qualité de l’air
  • Energie : augmentation des consommations pour les besoins de climatisation
  • Ressources en eau : dégradation de la qualité des eaux de surface

 

 

Différentes actions, telles que l’utilisation de revêtements de sol perméables à l’eau, la sensibilisation aux maladies transmises par vecteurs (tiques, moustiques, …), la gestion des vagues de chaleur ou encore la réduction des besoins de climatisation des bâtiments, ont été retenues en ce qui concerne l’adaptation aux impacts du changement climatique.

Un processus participatif

Afin de mettre en place un Plan Energie Climat 2030 pour notre commune, un appel à citoyens avait été lancé en avril dernier. Ainsi, un comité de pilotage composé de citoyens et de représentants de différents secteurs, s’est réuni à 4 reprises pour réfléchir ensemble aux actions à mettre en œuvre dans notre commune. La volonté était de donner la parole aux citoyens, afin que le plan d’actions soit adapté au territoire et qu’il réponde au mieux aux souhaits de la population. 

Plan climat 5.png

Janine Davignon (Echevine en charge de l'énergie et de la mobilité), Didier Marchandise (Conseiller en Mobilité – responsable Travaux), Nathalie Dethy (Conseillère en énergie (Gestionnaire Pollec)), Laurent Docquier (Citoyen), Samuel Nottebaert (Citoyen), Etienne Angenot (Citoyen), Catherine Meurice et Léon Besschops (Amay en Transition), Florence De Roubaix (Gracq), Virginie Lejeune (SPI), Bernard Deboyser (Coopérative Hesb’Energie), Benoît Vincent (Coordinateur Pollec supra-communal)

Des objectifs ambitieux

Pour une meilleure mobilité : promouvoir les véhicules électriques, sensibiliser 60% des conducteurs à l’éco-conduite, promouvoir les transports en commun (+ 819 utilisateurs de transports en commun), le covoiturage (+819), le télétravail (+ 819) et le vélo (+440 cyclistes)

Pour un habitat plus sain et économe : réduire la consommation de chauffage de 40% dans 40% des logements, induire un changement des comportements dans 70% des ménages, promouvoir les installations photovoltaïques ( + 945 logements)

Pour des commerces et entreprises compétitifs : réduire les consommations de 40%, promouvoir les installations photovoltaïques ( + 2.000m²)

Pour une Administration communale exemplaire : réduire les consommations de 40% des bâtiments publics, installer des panneaux photovoltaïques, moderniser la flotte des véhicules communaux et réduire de 80% les émissions de l’éclairage public.

Les actions pour 2030

Déclinés en fiches projets, le plan d’actions cible à la fois les bâtiments communaux, l’éclairage public, les logements et déplacements privés, les entreprises & commerces locaux et les exploitations agricoles. Le plan met l’accent sur les réductions de consommation au niveau du transport et des logements.

Sans toutes les citer, voici quelques actions phares du Plan : la mise sur pied d’un système de voitures partagées (voitures électriques et non-électriques), l’installation de parkings sécurisés pour vélos et la promotion de ce dernier (stage vélo, brevet du cycliste, …), la sensibilisation au covoiturage et à l’éco-conduite,… Au niveau du logement, il est entre-autres prévu la mise sur pied d’un accompagnement technique et administratif des propriétaires et la mise sur pied d’une plateforme d’entreprises locales, l’organisation de formation théorique et pratique pour l’isolation de sa toiture, la création d’une association d’amaytois (coopérative) permettant à ceux-ci d’investir dans des projets locaux.  L’administration communale a bien sûr un rôle d’exemplarité à jouer c’est pourquoi le plan comprend la réduction de 40% des consommations des bâtiments communaux, l’installation de panneaux photovoltaïques sur ces derniers, le remplacement de l’éclairage public par du LED,…  

 

La réussite du plan d’actions dépendra de la participation de tous à son élaboration et à sa mise en œuvre. Le plan ne doit pas être considéré comme une stratégie figée mais évoluera en fonction de nouvelles opportunités et des projets que les amaytois apporteront.

Pour l’environnement, pour votre porte-feuille, pour le développement de l’économie locale et pour la préservation du climat, rejoignez le mouvement !

Plus d’infos sur le Plan ? Consultez le plan complet et/ou contactez Nathalie Dethy, conseillère Energie, au 085/830 853 ou via e-mail : c2VydmljZS5lbmVyZ2llQGFtYXkuYmU=