Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Vie pratique / Mobilité / Et si vous vous mettiez à l'eco-conduite ?
Actions sur le document

Et si vous vous mettiez à l'éco-conduite ?

Une utilisation réfléchie de sa voiture permet une économie importante. On l'imagine mieux quand on sait que le carburant fait partie des trois postes de consommation en « énergie » les plus importants pour un ménage et qu’une voiture coûte plus ou moins 400 € par mois.
Cela vous permettra également de réduire la pollution due à votre voiture et à votre style de conduite.Eco conduite

Les 10 principes de base de l’éco-conduite :
  1. Utilisez de manière efficiente les instruments de bord
    Le compte-tours vous informe en permanence du régime du moteur (c’est plus précis que d’utiliser son oreille).
    C'est encore mieux si vous avez un ordinateur de bord, vous pouvez alors contrôler la consommation instantanée. Par exemple, vérifier que lorsque vous n’appuyez pas sur l’accélérateur la consommation est nulle !
    Un régulateur de vitesse vous permettra également de réaliser de belles économies pour rouler autant que possible à vitesse constante.
  2. Prévoyez votre itinéraire afin d’éviter les détours
    Le GPS et les sites de calculs d'itinéraires vous permettent aussi de prévoir votre trajet et vous fournissent une durée de parcours approximative.
    Partez à temps : mieux vaut arriver 5 minutes trop tôt que d’essayer de rattraper 5 minutes sur la route.
  3. Allégez le plus possible votre véhicule et enlevez le porte-bagages dès qu’il n’est plus utilisé
    Le poids du véhicule a un impact direct sur la consommation de carburant : un poids supplémentaire de 100 kg dans l’auto entraîne une surconsommation de 5%.
    Son aérodynamisme est également important pour la consommation. De ce fait, les accessoires tels que coffres de toit, porte-bagage, porte-vélo, augmentent la résistance à l’air et donc la consommation.
  4. Roulez moins vite, par exemple à 110 km/h au lieu de 120 km/h sur autoroute
    Diminuer sa vitesse de 10 km/h permet d’économiser jusqu’à 1l par 100 km ! Et vous ne perdez qu’un peu plus de 4 minutes et demi par 100 km …
  5. Vérifiez la pression des pneus au moins une fois par mois
    Rouler avec des pneus sous-gonflés accroît sensiblement la consommation de carburant : 2,4% par 0,5 bar de déficit. Une pression trop basse diminue la tenue de route et augmente la distance de freinage.
    Les pneus se dégonflent naturellement, il est donc nécessaire de contrôler leur pression au moins une fois par mois. Le contrôle doit s’effectuer à froid c’est à dire après moins de 3 kilomètres de roulage, sinon attendez 10 minutes pour laisser refroidir les pneus.
  6. Maintenez une vitesse stable, en utilisant le rapport le plus élevé possible
    Les accélérations et les freinages répétés nécessitent une grande de carburant, il est donc important de maintenir la vitesse la plus stable possible.
  7. Engagez le rapport supérieur le plus rapidement possible
    De manière générale, pour les voitures à essence et LPG, le rapport supérieur doit être engagé avant 2.500 tr/min. Pour les voitures au diesel, il doit être engagé avant 2.000tr/min. Plus on monte dans les tours, plus la consommation augmente ! Ces repères doivent bien sûr être adaptés en fonction du relief et de la puissance du moteur.
  8. Anticipez le trafic afin d’éviter d’accélérer ou de freiner inutilement
    L'anticipation du trafic est essentielle pour maintenir la vitesse la plus stable possible. Elle vous permet d’éviter de freiner et d’accélérer inutilement, ce qui économise du carburant.
    C’est aussi essentiel pour la sécurité : vous serez moins pris au dépourvu si vous regardez le trafic au loin et prévoyez les événements qui peuvent survenir (piéton qui va traverser, voiture qui va dépasser ou freiner, feu de signalisation qui passe au rouge …).
    Conduisez comme si vous n’aviez pas de freins !
  9. Décélérez doucement en relâchant l’accélérateur à temps tout en laissant une vitesse engagée
    Dans les voitures modernes l’injection est coupée lorsque la pédale d’accélération est relâchée. Le « frein moteur » permet de réduire sa consommation et l’usure des freins.
  10. Éteignez le moteur de votre véhicule lorsqu’il est en stationnement ou dans une file d’attente
    Dès 20 secondes d’arrêt (passage à niveau, chargement de passagers, consultation d’une carte, coup de fil, ...), il est rentable de couper son moteur. Lorsque vous rallumez le moteur n’appuyez pas sur la pédale d’accélérateur.


Informations complémentaires
Auprès de LAMBOTTE Damien, conseiller énergie : permanence au Service de l’Environnement, rue de l’Industrie, 67, les lundis de 9h à 12h et les jeudis de 14h à 16h ou par téléphone au 085/310 543 ; ou encore par mail : c2VydmljZS5lbmVyZ2llQGFtYXkuYmU=.

Source : http://www.ecoconso.be