Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Vie pratique / Renseignements utiles / Les cimetières
Actions sur le document

Les cimetières

On dénombre 7 cimetières, répartis dans toute la commune d’Amay:

  • Amay Nouveau – rue Pirka
  • Amay Vieux – Chaussée de Tongres
  • Ampsin Nouveau – rue Hasquette
  • Ampsin Vieux – rue du Cimetière
  • Flône – chaussée Romaine
  • Jehay – rue du Tambour
  • Ombret – Grand’Route

Les cimetières sont accessibles de 8h à 17h

Le cimetière est un espace communal clos dont la fonction est de permettre à chacun l’obtention d’un emplacement pour sa sépulture. Propice au recueillement, le cimetière joue une fonction symbolique importante ; considéré comme un lieu de repos éternel, il sacralise la mémoire de nos disparus.

Dans notre commune, il y a une volonté de préservation de ces lieux. C’est pourquoi divers travaux ont été réalisés tels que la réparation de toitures de morgues, la création de pelouses de dispersion des cendres, d’un espace de prise de paroles, la restauration de murs, le placement de columbariums,…

Déclaration de dernières volontés

Après le décès et les formalités à accomplir, la famille du défunt qui organise les obsèques doit, à défaut de volonté du disparu, choisir entre l’inhumation et la crémation.

Sachez qu’il est possible d’établir une déclaration de dernières volontés de son vivant auprès du service Population ou du service Sépultures muni de sa carte d’identité.

Tant que la personne est en vie, cette déclaration peut toujours être modifiée.

Une fois la déclaration enregistrée, aucun membre de la famille ne pourra s’y opposer. Les pompes funèbres organiseront les funérailles sur base de votre choix, à savoir:

  • Inhumation dans une concession pleine terre ou dans un caveau
  • Crémation suivie d’une inhumation des cendres dans le cimetière ou dans un columbarium
  • Crémation suivie de la dispersion sur pelouse ou en mer ou à domicile
  • Crémation suivie de la conservation des cendres
L’achat ou octroi d’une concession

Une concession est une parcelle de terrain nu d’un cimetière que la Commune cède contre rémunération à un particulier pour une durée déterminée.

Quelle est la durée d’une concession ?

Trente ans dans notre Commune.

Peut-on encore acheter une concession à Amay ?

Oui. L’achat d’une concession pleine terre, d’un caveau ou d’un columbarium peut se faire anticipativement ou au moment du décès.

Pour le caveau, il est conseillé d’en faire soit la réservation soit la commande, ceci pour une question de délai de construction.

Quelles sont les formalités ?

  • présenter au service des sépultures muni de sa carte d’identité.
  • Désigner les personnes à inhumer dans la concession, le caveau ou le columbarium.
  • Le concessionnaire (le responsable) en signant la demande s’engage à en payer le prix et à respecter le règlement communal. Un extrait de celui-ci figure au verso de l’octroi officiel.
  • Cette demande sera soumise au Collège communale pour approbation.
  • Le concessionnaire en recevra l’original comme preuve de propriété.
  • A partir de ce moment, le concessionnaire devra respecter le délai pour l’aménagement de sa concession ou la couverture du caveau. Pour une concession pleine terre,s’il y a eu une inhumation, le délai est d’un an et pour un caveau est de six mois.
  • Tous types de sépultures doivent être identifiés par une plaque commémorative reprenantle nom, le prénom et ladate de décès.

Quel est le coût?

Le coût d’une concession diffère selon le mode de sépultures choisi. Pour plus d’infos sur les prix, contactez le service Sépultures au 085/830 844.

Bon à savoir :

Le coût sera doublé pour tout acquéreur ne résidant pas dans la commune.

L’aménagement

L’aménagement peut être réalisé par un entrepreneur ou par un privé.

  • Les entrepreneurs sont invités à prendre contact avec le service pour se voir délivrer les autorisations requises.
  • Pour le privé, la personne se présente au service avec un plan détaillé. Ce plan reprendra les mesures précises, les matériaux utilisés, la date des travaux ainsi que l’identification des personnes qui travailleront dans le cimetière. (+ n° de GSM)

Le plan doit être déposé une semaine avant de se voir remettre l’acceptation et l’autorisation officielle.

Cette autorisation devra accompagner les personnes qui se rendent sur le site car elle pourra être demandée par le responsable de terrain et les fossoyeurs.

Tout aménagement provisoire (la pose d’un encadrement de bois, de bordure de jardin de toute nature, de pavé, de klinkers, de végétation etc.) est interdit et sera refusé.

Renouvellement de concession

Le renouvellement est valable pour un nouveau terme de trente ans et ce, à chaque nouvelle inhumation. Il est également soumis à une redevance communale.

Dans ce cadre, les concessionnaires ou les descendants d’une concession s’engagent à assurer le bon entretien du monument ou de la parcelle pendant toute la durée prescrite.

Lors du renouvellement d’une concession, les corps et urnes cinéraires qui y sont inhumés doivent y être maintenus.

Le nombre d’inhumations autorisé dans une concession doit correspondre exactement à sa capacité réelle, fixée au moment de l’octroi. Aucune inhumation en surnombre ne sera acceptée.

Toutefois, il pourra être dérogé à cette règle, notamment pour l’inhumation d’urnes cinéraires en surnombre, à condition que celui-ci ne dépasse pas le double du nombre de places concédées. En outre, pour chaque urne inhumée, une redevance complémentaire arrêtée par le Conseil communal sera exigée.

La désaffectation ou l’abandon

Que se passe-t-il si je n’entretiens pas ma concession ?

A défaut d’entretien des tombes, des monuments, des pierres ou autres, un état d’abandon est constaté par un acte du Bourgmestre ou de son délégué. Cet acte sera affiché pendant un an sur le lieu de la concession et à l’entrée du cimetière.

Au terme de ce délai et à défaut de remise en état, le Collège Communal mettra fin de droit à la concession. Celle-ci pourra être remise en vente. Dans ce cas, l’Administration fera procéder à la démolition ou à l’enlèvement des objets personnels, qui deviendront propriété de la Commune.

Les restes mortels retirés des dites concessions seront transférés vers l’ossuaire.

L’acte d’abandon peut être demandé par le concessionnaire ou ses descendants.

Il suffit de se présenter au service Sépultures pour signer l’acte d’abandon, celui-ci est gratuit.

Il devra comporter la signature de tous les descendants d’une même concession.

S’ils le souhaitent, ceux-ci seront invités à reprendre les objets personnels placés sur la concession.

L’ossuaire

Chaque cimetière possède un ossuaire.  Ce dernier est destiné à recueillir les restes mortels que l’on peut retrouver après la désaffectation d’une concession, d’un caveau ou de terres communes.

Les familles peuvent toujours se recueillir sur ce lieu.

Les terres communes 

Les terres communes  ou champs communs sont des parcelles non concédées.

L’inhumation y est gratuite pour les personnes domiciliées à Amay ou décédées sur le territoire communal.

Accès aux cimetières

Selon l’article 15 du règlement communal sur les cimetières : « Aucune voiture autre que les corbillards, les camions communaux et ceux qui transportent les matériaux et l'outillage des entrepreneurs de travaux ou des installateurs de monuments funéraires dûment autorisés, ne pourra entrer dans les cimetières.
Toutefois, exceptionnellement, le Bourgmestre pourra, par arrêté spécial, autoriser des personnes invalides ou impotentes à se rendre en voiture auprès des tombes de leurs proches parents, et ce, aux jours et heures fixés par lui, en dehors des moments ordinaires d'enterrement. De plus, les handicapés et les personnes âgées qui accompagnent un convoi funèbre pourront se rendre en voiture sur les lieux de sépulture ».

Toute demande d’autorisation doit être adressée par écrit, dûment motivée et accompagnée des documents justificatifs, à l’adresse : Commune d’Amay – Mr. le Bourgmestre, Ch. F. Terwagne, 76 - 4540 Amay.

La Toussaint

A l’approche de la Toussaint, nombreux sont ceux qui se rendront au cimetière pour se recueillir sur la tombe de leur disparu, nous vous rappelons néanmoins que  tous travaux de placement et d’entretien de monuments, de bordures, de plantations, de terrassements sont interdits lors du week-end précédent la Toussaint.

Sans oublier, que ces travaux nécessitent une autorisation écrite, délivrée par le service Sépultures.

Cette interdiction n’est pas applicable aux familles dont les membres se livreraient personnellement à quelques travaux de jardinage ou à la décoration des tombes de leurs parents (pose de couronnes, fleurs, médaillons, etc.).

En outre, il est défendu, lors du week-end précédent la Toussaint :

  • de placer ou d’enlever du cimetière tout signe funéraire quelconque (cette interdiction ne s’applique pas au dépôt de couronnes, de médaillons et de fleurs);
  • de graver ou d’approfondir des inscriptions sur les signes de sépulture; d’exécuter tout travail de ciselure, de peinture, de dorure, de nettoyage à sec ou à l’eau, de rejointoiement et de redressement de tout signe de sépulture;
  • de planter des arbres ou arbustes ayant plus de 60 centimètres de hauteur;
  • d’introduire dans le cimetière des charrettes, brouettes ou autres véhicules, échelles, seaux et autres ustensiles servant aux travaux de récurage, de nettoyage ou autres.

L’appropriation de jardinets est seule autorisée pour autant que les avenues et chemins ne soient pas endommagés et restent propres.

Depuis 2014, plus aucun désherbant n’est autorisé dans les cimetières. L’entretien des allées doit donc être entièrement fait manuellement par les fossoyeurs. Les tombes (dont l’entretien incombe exclusivement aux ayant-droit) qui comportent de nombreuses « mauvaises herbes » posent un gros problème de réensemencement de ces allées.  Les plantations nuisibles ou mal entretenues seront par conséquent arrachées, élaguées ou abattues d’office, aux frais des intéressés.

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter notre service Sépultures Chée F. Terwagne, n°76 - 4540 Amay - 085/830 844 (Fermé le jeudi).