Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Interdiction d'allumage de feux

Interdiction d'allumage de feux

Etant donné l'extrème sécheresse et les fortes chaleurs auquel est confronté l'ensemble du territoire et afin d'éviter tout risque d’incendie dans les espaces naturels, il a été décidé d’interdire l’allumage de feux dans toute la Province de Liège.

Cette interdiction entre en vigueur immédiatement et demeure d’application tant que perdureront les conditions climatiques actuelles faites notamment de températures élevées et de faibles précipitations.

Sont concernés :

  1. feux de camp : feux de joie organisés pour célébrer la fin d'un camp de mouvement de jeunesse et alimentés par des combustibles naturels volumineux;
  2. feux de veillée : feux autour desquels se déroulent les activités nocturnes d'un cam de mouvement de jeunesse (jeux, chants, etc.). L'objectif est d'apporter de la lumière pour éclairer les animations et les participants. Ils prennent la forme d'une pyramide en bois que l'on entoure ensuite d'une (tour) faite de rondins de bois superposés.
  3. feux de cuisson : feux restreints organisés pour la cuisin quotidienne d'un camp de mouvement de jeunesse. L'objectif est de réchauffer les aliments.

Il est également interdit :

  • de porter et d'allumer un feu en zone forestière, sans exception ni dérogation aucune;
  • de porter et d'allumer un feu en dehors des zones forestières, à l'exception des barbecues (dans un dispositif prévu à cet effet) dans les habitations privées ou à tout autre endroit situé à une distance minimum de 100 mètres des lisières forestières, moyennant les mesures de prudence élémentaires et sous surveillance jusqu'au refroidissement total des braises.
  • d’utiliser un désherbeur thermique, d’allumer des lanternes célestes, de jeter des objets en combustion.

Les tirs de feux d’artifices sont interdits, sauf autorisation communale.

Les infractions au présent arrêté son punissables d'une peine de prison de 8 à 14 jours et/ou d'une amende de 26 à 200 €

Arrêté de police, signé ce lundi 1er août 2022 par Catherine Delcourt, Gouverneur faisant fonction de la province de Liège. (pdf 1,30 Mo)