Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Economie / Commerces / Histoire de nos commerces / Cathy Cordonnier

Cathy Cordonnier

Cathy Cordonnier est un petit bout de femme que pratiquement tous les amaytois connaissent. Arrivée à Amay à l'âge de 4 ans, Cathy est tombée amoureuse de "son village". Elle est intarissable quand il s'agit d'en vanter le patrimoine historique et culturel. Cathy est convaincue du potentiel touristique d'Amay.

Par ailleurs, elle est également connue par les amaytois pour ses talents culinaires. Elle avait ouvert en 2009 "La Petite Bedaine", une table d'hôtes où se pressaient les amateurs de cuisine raffinée et d'ambiance conviviale. Malheureusement, Cathy a dû en 2011 stopper son activité.

Cependant, toujours pour faire vivre son village, elle a créé, en 2013, avec quelques commerçants amaytois, ADIA, l'Association des Indépendants Amaytois. Son objectif a toujours été de défendre le commerce amaytois face aux grands centres commerciaux et au "géant Internet" dont la concurrence déloyale représente à ses yeux une injustice intolérable. Cathy a d'ailleurs toujours privilégié le commerce amaytois tant dans sa vie quotidienne que pour faire des cadeaux à ses proches.

Un de ses objectifs en prenant la présidence d'ADIA était de conscientiser les élus communaux aux difficultés rencontrées par les indépendants locaux. Grâce à sa détermination et sa force de conviction, Cathy est parvenue à établir une collaboration efficace avec les représentants politiques et à obtenir des aides importantes pour les commerçants.

En 2017, convaincue de l'importance d'intégrer les techniques d'Internet dans le commerce local et dans les activités de l'ADIA, Cathy a décidé de passer le relais de la présidence à une personne qui maîtrise l'informatique : Jennifer Pâque.

Cathy s'occupe dorénavant des contacts directs avec les commerçants. Comme elle le dit, elle prend régulièrement son bâton de pèlerin pour aller rencontrer ceux qui, pour la plupart, sont devenus des amis et leur proposer des activités destinées à rendre au commerce amaytois la place qu'il mérite à ses yeux : une place primordiale pour la vie communale. Depuis peu, Cathy travaille à la Boucherie Stevens et peut ainsi continuer à exercer son savoir-faire.