Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Sport / Création de deux Highlines à Flône

Création de deux Highlines à Flône

Dans le cadre d’un partenariat avec Amasports et la Fédération d'escalade (Klim-en Bergsportfederatie), deux "Highlines" (ou "Slacklines") verront prochainement le jour dans la zone d'escalade de Flône.

Aux commandes de ce projet, Sami Cooreman, un Amaytois adepte de cette discipline.

A 28 ans, cet Ampsinois est passionné par le sport et la nature depuis toujours… Grimpeur depuis plusieurs années, il s’est initié il y a un an à la slackline un peu par hasard suite à une blessure qui l’empêchait de continuer momentanément l’escalade. Il s’est ensuite affilié à l’asbl « Beslack » qui lui permet de pratiquer ce sport extrême.

Mais, intéressons-nous de plus près à ce sport…

Qu’est-ce qu’une slackline ?

Une slackline en hauteur est une forme moderne de marche sur corde raide. Des sangles spécialement développées sont étirées entre deux points afin de pouvoir y marcher et y exécuter des figures.

Avec le highlining, la slackline est accrochée entre deux points très hauts. Cela rend la discipline plus difficile et la sécurité est encore plus importante. L'ensemble de l’installation est fourni avec un back-up et le highliner (personne qui passe sur la slackline) est toujours sécurisé.

« Ces dernières années, le sport a gagné en popularité dans le monde entier et de plus en plus de gens recherchent des opportunités, des lieux et des groupes pour pratiquer cette activité. Il existe déjà des endroits possibles pour installer des highlines dans les zones d'escalade. Avec la zone d'escalade de Flône, nous avons trouvé un autre endroit approprié pour une nouvelle highline en Belgique », nous explique Sami Cooreman.

La sécurité = la priorité

L'activité "highlining" est reconnue en tant que sport de montagne par les Fédérations de sports de montagne. Par conséquent, en tant que membre de KBF (Klim- en Bergsportfederatie) ou CAB (Club Alpin Belge), les pratiquants seront assurés en tant que "highliner".
Le massif ne sera accessible qu'aux membres de la KBF, du CAB ou toutes autres fédérations de sports de montagne assurées.
La configuration highline prévue est conforme aux normes de l'ISA (International Slackline Asssociation).
Les sangles seront systématiquement enlevées. Ce sont les pratiquants qui mettent en place leurs propres matériels.
Les crochets nécessaires à l'attache de cette slackline seront installés par des professionnels sur le rocher. Quant à la structure d'attachement, elle sera fixée à un arbre. Une structure de sauvegarde est également prévue.

Approcha Maizeret // Flône

En juillet 2019, nous avons installé des hameçons sur le futur massif d'escalade du Maizeret en collaboration avec la KBF et la BRT, qui permettaient une installation « highline » de 80 m de long.
L'approche de Flône serait identique à celle de Maizeret. Cependant, les lignes à Flône mesureraient 80 m et 100 m de long. Le projet sera bientôt opérationnel.
C’est une première car ces longueurs n’existent nulle part ailleurs en Belgique.

Pourquoi avoir choisi Flône ?

« Comme je pratique cette discipline, j’ai toujours les yeux qui trainent un peu partout pour repérer des spots éventuels. J’ai beaucoup grimpé sur le site d’escalade de Flône. L’idée d’y installer deux highlines (une de 80 m et l’autre de 100 m) m’est venue car le lieu s’y prête bien. J’en ai touché un mot au Collège et ma proposition a été retenue », nous confie Sami Cooreman. Et d’ajouter : « Ce sport amènera des adeptes belges mais aussi un public international : des Hollandais et des Français dans notre commune ».