Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Citoyenneté / Conseil Consultatif de la Personne Handicapée

Le Conseil Consultatif Communale de la Personne en situation de Handicap (CCCPH)

Mot du président

Je suis Amaytois depuis toujours. Après un détour de quelques années sur Liège, j’ai repris la maison de ma mère à son décès. Au même moment, j’ai été traité par une nouvelle trithérapie très efficace contre mon cancer mais qui m'a brûlé les nerfs périphériques me laissant en chaise roulante.

Vu mon état, les travaux de rénovation de l’habitation se sont concentrés sur l’adaptation et la prise de connaissance des normes PMR. Cette expérience m'a fait prendre conscience de l'importance de l'encadrement et de l'entourage dont la personne en situation de handicap doit pouvoir bénéficier pour mener à bien toutes ses démarches administratives.

Quand j'ai appris que notre Commune organisait un CCCPH, je me suis dit que je pouvais mettre mon expérience au service des Amaytois handicapés comme moi ou souffrant d'une pathologie handicapante.

Rôle & missions du CCCPH

Dans le respect du principe de l’autonomie communale, il appartient aux acteurs locaux d’intégrer les besoins des personnes en situation de Handicap dans les politiques communales, et d’élaborer des plans d’action relatifs au handicap en collaboration avec les représentants de ces personnes.
Le Conseil communal, dans sa volonté de favoriser le bien-être et l’intégration des personnes confrontées à un handicap, a créé un Conseil Consultatif de la Personne en situation de Handicap (CCCPH).

Saviez-vous que 7% de la population amaytoise est en situation de handicap, tous handicaps confondus (moteur, sensoriel, intellectuel, cognitif,…) ?

Il s'agit pour la Commune de mieux cerner leurs besoins, prendre des mesures concrètes pour répondre à leurs attentes au niveau de la vie quotidienne. Il y a aussi un rôle d’information concernant les différentes initiatives mises en place.
Il y a de nombreux thèmes et sujets d’amélioration, mais priorité sera donnée sur les demandes relayées directement par les Personnes en Situation en Handicap (PSH) auprès du CCCPH.

Enfin, ce CCCPH est aussi un moyen de sensibiliser le citoyen au quotidien vécu par la personne en situation de handicap.

Le CCCPH est à l’écoute des préoccupations des citoyens porteurs d’un handicap.
Vous avez des questions ? Vous souhaitez les interpeller ? Contactez notre agent référent CCCPH, Nathalie Van Oppens : bmF0aGFsaWUudmFub3BwZW5zQGFtYXkuYmU=  

Un CCCPH : une identité

Un logo, une banderole, un slogan … autant de moyens de communication qui ont été créés avec l’aide du service Communication afin de développer l’identité du CCCPH.

Le logo incarne leur  image et représente le socle de leur identité visuelle.
Dans la construction de ce dernier, il était primordial d’illustrer les différents handicaps classiques en harmonie avec la charte graphique de la Commune :

  • La chaise pour les problèmes liés au déplacement.
  • La canne pour ce qui concerne la vision.
  • Les mains pour le langage des signes

En matière de visibilité, le logo du CCCPH se décline également  sur une banderole réalisée afin d'informer le public sur son existence lors de festivités ou d’événements communaux. 

Le slogan : « Chaque voix compte » insiste sur l’importance de l’avis de chaque citoyen en situation de handicap et de l’importance de son intégration.

Les symboles du slogan sont entourés de représentations visuelles qui mettent en évidence les aides possibles autour des personnes porteuses de handicap : un chien, des prothèses, un interprète, une personne aidante …

Composition du CCCPH

Le Conseil Consultatif Communal de la Personne en situation de Handicap est constitué de 20 membres domiciliés dans la commune : des personnes en situation de handicap, des membres exerçant leur activité professionnelle principale dans un service ayant pour bénéficiaires des personnes ayant un handicap ainsi que des personnes ressources issues des services communaux.

LE CCCPH a été mis en place en janvier 2021. Les réunions ont été par la suite organisées en distanciel vu la crise sanitaire ; avec les difficultés que le distanciel peut amener. Néanmoins, la première réunion en présentiel a eu lieu le 2 septembre dernier.

  • Le président du CCCPH : Jean Salmon
  • Les deux vice-présidents : Claire Van Wassenhoven et Stéphane Darot

Groupes de travail & Actions

Depuis janvier 2021, le CCCPH fonctionne avec des groupes de travail qui abordent plusieurs thèmes pour les traduire en actions concrètes.

#1. L’élaboration d’un questionnaire sur les attentes et les besoins destiné aux personnes en situation de handicap et aux aidants proches. Ce questionnaire est disponible en version papier ou en ligne, en version classique et en Facile A Lire et à Comprendre (FALC).

#2. Un cadastre des places PMR afin de les mettre aux normes (nombre, localisation, dimensions) dans les cinq villages qui composent notre commune. La visibilité est essentielle.

Une analyse de la réglementation a mis en évidence plusieurs points souvent ignorés :

  • les places PMR ne sont ni nominatives, ni personnelles.
  • la durée de stationnement peut être limitée.
  • La largeur des emplacements doit se conformer à la configuration des lieux.

Consultez cet inventaire illustré des places disponibles dans notre commune.

  • Avec l’aide du service des travaux, un rafraichissement de la signalisation est en cours de réalisation.
  • Des emplacements vont être déplacés pour permettre leur élargissement au 3m50 réglementaires (mais surtout réellement adaptés aux chaises roulantes) à plusieurs endroits de l’espace public : sur la grand place d’Amay, devant l’ancien gymnase d’Ampsin ainsi que devant l’école communale d’Ampsin.

#3. L’accessibilité des bâtiments publics : En fonction du handicap (sensoriel, physique,…), le degré d’accessibilité varie. Un diagnostic est en cours d’élaboration. Une première action a été concrétisée par la mise à disposition d’une chaise roulante à l’Administration communale.

#4. L’accessibilité de la voirie avec des parcours trajets d’un point A à un point B.
Pour ce faire, une vidéo a été tournée par le CCCPH.

D’autres actions ont également vu le jour depuis mars 2021 :

  1. L’aménagement d’un passage piéton adapté, chaussée de Tongres (face au hall omnisports).
  2. Une intervention a été effectuée au feu tricolore à Ampsin
    suite à une interpellation d’une personne aveugle qui rencontrait de grosses difficultés pour traverser la route, en toute sécurité, au carrefour d’Ampsin malgré l’aide de son chien. En dépit des conseils pris auprès de son maitre-chien, aucune solution ne lui paraissait possible.
    En concertation avec le service communal Mobilité et le SPW qui gère les feux de la chaussée de Liège, son problème a été réglé grâce à :
    - Un allongement du temps de passage au vert ;
    - et surtout, l’installation d’un boitier d’appel avec signal sonore.
  3. La formation en Facile à Lire et à Comprendre (FALC) réalisée par un agent du Service des Affaires Sociales auprès de « Inclusion asbl » afin de rendre l’information accessible à tous.
  4. La remise en couleur de places PMR (Chaussée Roosevelt ; Rue Gaston Grégoire ; Allée du Rivage et au hall omnisports).

Questionnaire sur le recensement des attentes et des besoins des PSH

Le CCCPH d’Amay souhaite connaître les besoins et les attentes des citoyens en situation de handicap par le biais d’un questionnaire.

Ce questionnaire est proposé en deux versions :

  • Version classique ;
  • Version Facile à Lire et à Comprendre (Le billet Pist’H du mois d’octobre 2021 y était consacré).

Si vous êtes une personne en situation de handicap ou une personne de son entourage (parent, enfant, ami, …), vous pouvez nous aider dans notre démarche en répondant à ce questionnaire anonyme.

Ce questionnaire est également disponible en version papier à l’accueil de l’Administration communale et à l’Office du Tourisme.

Version classique :

https://forms.gle/HMMnBu4NitpG1sEv8

Scannez le QR-Code

Version FALC :

https://forms.gle/N3Pgiq8K1pzvHXiY6

Scannez le QR-Code

Appels à candidatures : Devenir membre du CCCPH

Comment obtenir un emplacement de parking réservé aux personnes handicapées devant le domicile ?

Le demandeur doit être en possession d’une carte de stationnement. Le simple fait de posséder une attestation du Service public fédéral Sécurité sociale ne suffit pas.

Conditions d’octroi

  • Le demandeur ne doit pas disposer d’un garage ou d’un parking.
  • La réalisation de l’emplacement doit être techniquement possible. Une réservation dans une rue où le stationnement est interdit ou « alternatif » n’est pas possible.
  • Le demandeur doit être en possession d’un véhicule. Si le demandeur ne dispose pas d’un véhicule, il peut se faire conduire par une personne.

Dans ce cas, il y a deux possibilités :

  • Si l’autre chauffeur habite dans le même bâtiment que le demandeur, celui- ci aura droit à une réservation d’emplacement.
  • Si l’autre chauffeur n’habite pas dans le même bâtiment que le demandeur, celui-ci n’aura pas droit à une réservation d’emplacement. Par contre, il peut être décidé de marquer le trottoir d’une ligne jaune discontinue, afin de faciliter l’arrêt pour charger et décharger la personne à mobilité réduite.

Dans certains cas, le gestionnaire de la voirie (le SPW Liège pour les voiries régionales et le SPW Namur pour les voiries communales) peut refuser la mise en place d’un emplacement, par exemple dans une rue où il y a déjà trop de réservations. En effet, un emplacement pour une personne à mobilité réduite n’est jamais nominatif et par conséquent utilisable par toute personne en possession de la carte de stationnement.

Quelles formalités accomplir ?

Adressez une demande écrite au Collège communal, Chée F. Terwagne, 76 à 4540 Amay. Le service Mobilité envoie ensuite un formulaire à compléter par le demandeur.

Ce formulaire devra être accompagné d’une photocopie :

  • de la carte d’identité du demandeur ; 
  • de la carte spéciale de stationnement ;
  • du certificat d’immatriculation ;
  • du permis de conduire.

Ensuite, le Conseiller en Mobilité, Didier Marchandise, ainsi qu’un représentant du SPW Namur (pour les voies communales) ou un représentant du SPW de Liège (pour les voiries régionales) se rendront sur les lieux afin de finaliser le dossier.

L’entièreté du dossier sera présentée au Collège communal.
Le SPW de Namur ou de Liège transmettra son avis dans les 30 jours suivant leur visite.

Si l’avis est favorable, le service Mobilité présentera le dossier au Conseil communal pour approbation du règlement complémentaire de circulation. La délibération du Conseil communal sera ensuite envoyée au Ministre des transports pour approbation ou refus.

Dès réception de la décision ministérielle, pour autant que celle-ci soit positive, le service des travaux procèdera au marquage au sol et au placement de la signalétique adéquate.

Plus d’infos ? Contactez Didier Marchandise, Conseiller en Mobilité, rue de l’Industrie 67 à 4540 Amay | 085/31 05 45 | ZGlkaWVyLm1hcmNoYW5kaXNlQGFtYXkuYmU=