Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Citoyenneté / Conseil Consultatif de la Personne Handicapée / Mise en place d’un CCCPH – Signature d’une Charte visant l’inclusion des personnes en situation de handicap

Mise en place d’un CCCPH – Signature d’une Charte visant l’inclusion des personnes en situation de handicap

Saviez-vous qu’il y a 15% de PMR sur la population active en Europe. On peut transposer et imaginer le pourcentage que cela représente pour Amay. 1000 personnes sont concernées dans notre commune, nous confie Luc Huberty, notre échevin des PMR.
Amay s’engage notamment par la signature d’une Charte communale dans un processus visant l’inclusion des personnes en situation de handicap. Donner à la personne en situation de handicap sa place dans la société en prenant des mesures concrètes pour répondre aux attentes de ces personnes dans les domaines de la vie quotidienne : information, mobilité et transport, accès aux lieux publics, emploi, logement, éducation, culture, sports, loisirs,… c’est l’objectif que notre commune s’est fixé en créant un Conseil Consultatif Communal de la Personne Handicapée. 

Objectif de ce Conseil
A l’échelle communale, il s’agit d’intégrer les besoins des personnes handicapées dans les politiques urbaines de façon à améliorer leur qualité de vie, à informer le public bénéficiaire des différentes initiatives mises en place par le pouvoir local et à promouvoir leur intégration au sein de notre commune. On espère ainsi renforcer ou instaurer des mécanismes réguliers de concertation et de dialogue permettant aux personnes handicapées, par le canal de leurs organisations représentatives, de contribuer à la planification, à la mise en œuvre, au suivi, à l’évaluation de chaque action du champ politique et social visant l’égalité et l’inclusion.

Méthodologie
Après deux séances d’information en juin et en septembre dernier destinées à présenter les objectifs et missions du CCCPH ainsi que les partenaires communaux de cette action, un comité de pilotage a été mis en place.

Il a pour première mission de créer un questionnaire dédié aux personnes désireuses d’informations sur les aides, les procédures et les organismes existants. Ce questionnaire sera mis en ligne et ouvert à toute la population amaytoise dans le courant du mois de novembre. Son but est de sensibiliser un maximum de personnes. Membres du comité de pilotage : CORNET Jean-Luc, DEVILLE Béatrice, KALLEN Denise, LAMBOT Jeannine, LECOMTE Eric, NEYENS Josiane, SALMON Jean, SOYER Claude et VANDERVORST Werner.

Sur base de cette consultation citoyenne, un état des préoccupations des citoyens porteurs d’un handicap pourra être dressé et permettra aux futurs membres du bureau du CCCPH de baliser les actions à venir.

Pour développer quels projets ?

#1. Concrètement, dans un premier temps, l’on pourrait s’atteler à régler les problèmes d’accessibilité aux bâtiments publics en faisant appel à une association gouvernementale (e.access) qui octroie un label dans ce sens. En fonction du handicap (sensoriel, physique,…), le degré d’accessibilité varie. Il s’agit de débloquer des fonds pour faire un état des lieux et fixer les priorités.

#2. Il serait utile également de dresser un cadastre des places PMR afin de les mettre aux normes (dimensions) dans les 5 villages qui composent notre commune. La visibilité est essentielle.

Le saviez-vous ?
La Loi prévoit la présence d’un panneau mais aucune obligation concernant le marquage au sol des places PMR.  Les places PMR « sont signalées par le signal E9a (" P ") comportant le sigle bleu représentant une personne handicapée en chaise roulante ou complété par le panneau additionnel comportant ledit sigle. Ce sigle peut être reproduit au sol en couleur blanche. Le fait de reproduire au sol le sigle n'est pas suffisant pour consacrer la réservation d'un emplacement de stationnement ».
Sous l’impulsion de l’échevinat des PMR, les jeunes d’Eté solidaire ont mené une réflexion et créé deux slogans « Laisse cette disponibilité, honore mes difficultés » et « Être à ma place, c’est la classe » ainsi qu’un projet graphique afin de rendre plus visible les emplacements PMR et de sensibiliser les citoyens.
Les jeunes ont beaucoup travaillé autour des couleurs et une idée est ressortie : la représentation de taches de couleur qui se chevaucheraient, comme si l’on avait laissé tomber un ballon de couleur au sol, nous explique Stéphane Tore, notre éducateur jeunesse et coordinateur d’Eté solidaire. 
Il y a néanmoins eu une réflexion plus poussée, notamment sur la taille des places PMR, la visibilité dans le noir, le fait de trouver facilement ces emplacements au milieu d’un parking, mais surtout sur le fait de l’utilisation du symbole de la chaise roulante qui peut être stigmatisant. 
La première année était consacrée à la réflexion et la proposition d’idées et l’année prochaine devrait être consacrée à la réalisation. Affaire à suivre…

#3. La sensibilisation joue également un rôle majeur. C’est pourquoi, une rubrique intitulée PIST’H a vu le jour depuis quelques mois au sein de l’Infor’Ama. L’idée est d’informer les personnes en situation de handicap ainsi que leur entourage sur différents sujets les concernant.

PIST’H : La carte de stationnement pour PMR.
De quoi s’agit-il ? Pour qui ?

Une carte de stationnement est octroyée aux personnes handicapées afin de stationner sur des emplacements réservés et d’accéder gratuitement à certains parking payants. Cette carte est limitée dans le temps et peut être octroyée à durée indéterminée selon les cas. Elle est valable pour le chauffeur mais aussi pour les passagers handicapés. Les adultes comme les enfants y ont droit. La carte est personnelle et ne peut pas être utilisée si la personne en situation de handicap ne se trouve pas dans le véhicule. La carte doit être placée à l'avant du véhicule, sur le tableau de bord, et le symbole du fauteuil roulant doit être bien visible.

Conditions d’octroi de la carte de stationnement:
  • vous êtes invalide permanent à 50% ou plus (invalidité des jambes) ou à 80% ou plus (autres invalidités) ;
  • vous êtes invalide de guerre (civile ou militaire) à 50% ou plus ;
  • vous êtes entièrement paralysé des bras ou vous avez été amputé des 2 bras ;
  • votre état de santé réduit votre autonomie ou votre mobilité (https://www.socialsecurity.be/citizen/fr/static/applics/myhandicap/index.htm ).
Comment recevoir une carte de stationnement ?
  1. Vous avez déjà un dossier de reconnaissance de votre handicap par le SPF Sécurité sociale ou par un autre organisme.  Vous pouvez demander la carte de stationnement via notre service des Affaires sociales à l’Administration Communale ou via l’assistante sociale de votre mutuelle ou via le formulaire de contact sur le site My Handicap – Sécurité Sociale. Vous êtes convoqué à une visite médicale et si vous entrez dans les conditions, vous recevrez la carte de stationnement par la poste.
  2. Vous n’avez pas encore de dossier de reconnaissance de votre handicap par le SPF Sécurité sociale ou par un autre organisme ? Vous pouvez vous adresser au service des Affaires sociales à l’Administration Communale ou via l’assistante sociale de votre mutuelle ou via le site My Handicap- Sécurité sociale avec votre carte d’identité électronique. Vous devrez répondre à un questionnaire pour évaluer votre pourcentage d’autonomie. Ce dernier sera envoyé à la Direction Générale de la Personne handicapée qui examinera si vous répondez aux conditions et vous enverra une lettre avec la décision.

 

Le rôle du service des Affaires sociales
En charge du volet administratif du CCCPH (PV, organisation de réunions, intendance,…), il aide également dans la mise en œuvre d’actions concrètes. Ce service est aussi un partenaire privilégié dans toutes les démarches visant à aider les personnes handicapées et leurs proches. 

Handicap et handicontact
Pour favoriser l’intégration des personnes en situation de handicap au sein de leur commune, une personne de référence, appelée «Handicontact », est chargée d’informer, orienter et accompagner les personnes handicapées, ainsi que leurs proches vers les services capables de répondre à leurs besoins.
A Amay, vos référents sont Béatrice Dumont et Marie-Christine Piccinato du service des Affaires sociales.  Ce service peut être aussi votre intermédiaire auprès du SPF Sécurité sociale (appelé communément « la vierge noire »). Il se tient à votre entière disposition pour vous accompagner et assurer avec vous le suivi de la demande. Chaque situation étant particulière, il est conseillé de s’informer auprès du service durant les heures d’ouverture (du lundi au vendredi, de 9h à 12h et les après-midi uniquement sur rendez-vous).
Service des Affaires sociales - chaussée F. Terwagne, 76 - 085/830 820 ou 085/830 821