Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Social / CPAS - Centre Public d'Action Sociale / COVID 19 : Avez-vous droit à une aide sociale ?

COVID 19 : Avez-vous droit à une aide sociale ?

Suite à la crise sanitaire actuelle, le gouvernement fédéral a débloqué un budget de 114.999.995,00 €. Afin d’octroyer des aides de première nécessité aux citoyens qui ont eu une perte de revenus due à la covid-19, ce dernier a chargé les CPAS de notre pays d’assurer cette mission.

Le CPAS d’Amay va bénéficier d’une enveloppe de 180.022,00 € et ainsi octroyer des aides matérielles, sociales, médicales, médico-sociales ou psychologiques aux Amaytois qui ne peuvent plus faire face à des dépenses quotidiennes ou liées à des soins médicaux en raison de la crise du coronavirus.

A qui s'adresser ?

Auprès du CPAS de votre commune, qui fera une analyse de votre demande. Contactez le CPAS d’Amay, Chaussée Freddy Terwagne, 76/A, 4540 Amay - 085/ 31 03 30 - Y3Bhcy5hbWF5QGFtYXkuYmU=

Pour qui ?

Toutes les personnes qui subissent les répercussions de la crise sanitaire. Cette aide n'est pas limitée aux seuls bénéficiaires du droit à l'intégration mais s'adresse à toute personne reconnue par le CPAS comme étant en état de besoin après une analyse individuelle.

Par exemple : les travailleurs qui ont perdu une partie de leur revenu ou doivent faire face à des dépenses supplémentaires, les travailleurs issus de l'économie collaborative, les travailleurs occupés à temps partiel (avec une attention pour les familles monoparentales), les étudiants jobistes, certains indépendants, les personnes avec un handicap,…

Cette mesure ne s'adresse pas aux personnes qui n'ont pas - ou plus - de titre de séjour leur permettant de résider de façon régulière sur le territoire belge.

Pour quelles interventions ?

Aide au logement. Y compris les charges à l'exclusion de la garantie locative. Exemples : loyer et/ou arriérés de loyer ; prêt hypothécaire SI la banque a refusé le report de paiement, …

Aide en matière d'énergie. Y compris des aides à l'accompagnement et la guidance sociale et budgétaire. Exemples : gaz, électricité, charbon, bois, mazout, pellets ; recharge du compteur à budget, facture d’énergie ou dettes ; mesures préventives: achats d’ampoule à basse consommation, soutien dans les démarches, ….

Aide psychosociale. Relative à la prise en charge de coûts d'intervenants professionnels reconnus dans le traitement des violences conjugales, des problèmes d'anxiété et troubles psychiatriques. Exemples : psychologue, psychiatre, ergothérapeute, …

Aide en matière de santé. Il s'agit de la prise en charge de frais médicaux : médicaments, factures d'hôpitaux, frais d’ambulance ; l'achat de masques, gel et gants…

Aide à l'accessibilité numérique. Soutien numérique notamment en vue de favoriser les démarches en ligne, les contacts sociaux et le soutien scolaire. Exemples : achat d’ordinateur/tablette ; prise en charge des abonnements de GSM et d’internet ; l’achat de lecteur de carte ID ; formation en ligne ; location d’ordinateur…

Aide financière. Pour des factures impayées du fait d'une diminution des ressources. Exemples : taxes, huissiers, frais de procédure, frais funéraires, assurances professionnelles ; …

Besoins de première nécessité. Par exemple : intervention dans les coûts de transports, achat de vêtements, achat de lunettes, prestations d’aide à domicile ; assurances diverses...

Aide pour les familles en difficulté. Dans le cadre de la lutte contre la pauvreté infantile. Exemples : frais de plaines de jeux ; stages de vacances ; accompagnements scolaires ; cantine ; abonnements de transports en commun ; frais de logopédie, de psychomotricité ; de lutte contre la violence intrafamiliale ; lait en poudre ; langes ; frais de crèche, …