Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Plan Zonal de Sécurité
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Sécurité / Police / Plan Zonal de Sécurité

Plan Zonal de Sécurité

Le Plan Zonal de Sécurité pour les années 2020-2025 a été finalisé fin 2019 et soumis à l’approbation des autorités de tutelle, à savoir : les Ministres de l’Intérieur et de la Justice.

De quoi s’agit-il ?

Le Plan Zonal de Sécurité vise la planification de l'activité policière pour une période de 5 ans (2020-2025). Il constitue la feuille de route de la police locale pour un territoire qui s’étend sur 177 Km2 parcourant 6 communes (Amay, Engis, Saint-Georges-Sur-Meuse, Verlaine, Villers-Le-Bouillet et Wanze).

En quoi consiste le Plan Zonal de Sécurité ?

Il s’agit d’un plan de mise en œuvre de la « politique policière » locale établi par le Chef de zone de Police et avalisé par les autorités de police administratives (les six Bourgmestres de la zone), les autorités judiciaires (le Procureur du Roi de Liège) et le Directeur Coordonnateur de la police fédérale de Liège (DIRCO).

On y retrouve les éléments suivants :

  • L’expression de notre mission, de notre vision et de nos valeurs en tant que service de police démocratique
  • Une analyse de l’évolution contextuelle de la Zone de police
  • Une image de la sécurité et de la qualité de vie
  • Une image du fonctionnement policier actuel
  • Une synthèse des attentes des autorités et autres parties prenantes
  • Le déploiement du corps de police au travers des 7 fonctionnalités de base de la police locale (l’accueil, l’intervention, l’ordre public, la circulation, l’aide aux victimes, la recherche locale, et le travail de quartier)
  • Les objectifs stratégiques en matière de sécurité & de qualité de vie et de fonctionnement interne, pour les années 2020 à 2025

Sur base de ce Plan Zonal de Sécurité, la police détermine deux objectifs stratégiques qui font l'objet d'une attention particulière.

Objectifs stratégiques

# 1. EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ & DE QUALITÉ DE VIE:

  • Criminalité contre les biens : Vols dans les habitations
  • Vitesse inadaptée
  • Criminalité contre les personnes :
  • Accueil des victimes de délits sexuels
  • Violences intra-familiales
  • Sécurité publique :
  • Entreprises SEVESO et établissements scolaires (PLANU)
  • Détection et prévention du radicalisme
  • Prévention générale/ mineurs d’âge: mise en œuvre du projet MEGA 5e, 6e primaire.

Ce plan met en évidence deux constats significatifs pour les communes de la Zone :

1. La croissance démographique implique un accroissement du nombre de logements. La multiplication des quartiers résidentiels, souvent construits à proximité de grands axes routiers, constituent une cible privilégiée pour les voleurs.

Et Jean-Pierre DONEUX, chef de Zone, de souligner : « (…) les vols dans les habitations, représentent 50% du total des vols. Ce phénomène qui touche, par ailleurs, l’ensemble de l’arrondissement occasionne un fort sentiment d’insécurité». 
Afin d’enrayer cette problématique, la Zone vise notamment l’accroissement de la participation citoyenne à la prévention en matière de vols dans les habitations via la mise en œuvre de PLP (Partenariats Locaux de Prévention).

2. De plus, l’accroissement de la population va de pair avec une augmentation du parc des véhicules et donc du trafic sur les routes de la Zone.

Bientôt six radars tronçons et deux radars fixes sur la zone

Afin de lutter contre la vitesse inadaptée des automobilistes, la Zone est équipée de dix-huit boîtiers, de deux radars cinémomètres analogiques devenus obsolètes, ils doivent être remplacés par des radars numériques de nouvelle génération. En 2018, nous avons déjà acquis un radar mobile numérique, radar fixé sur tré pied ou placé dans une poubelle).
L’arrivée de six radars tronçons dans la zone de police Meuse-Hesbaye est également prévue en 2020. Il s’agit de radars automatiques qui peuvent flasher les véhicules entre deux points distants de plusieurs kilomètres. A noter aussi, l’arrivée de deux radars fixes. Ces huit radars devraient être installés et  pris en charge par la Région wallonne.

La volonté de mettre en œuvre un système plutôt axé sur la prévention que l’intervention en matière de violence intra-familiale, la prise en charge des victimes de délits sexuels par une équipe pluridisciplinaire, le renforcement de la sécurité publique par le biais de la planification d’urgence (proximité des entreprises Seveso, la sécurité des établissements scolaires,…) ou encore la poursuite de la détection et de la prévention du radicalisme, font aussi partie des priorités du chef de Zone.

Le projet MEGA (Mon Engagement pour Garantir l'Avenir) également.

En collaboration active avec les directions d’écoles, le projet MEGA vise à renforcer d’une part, la prévention auprès des jeunes (confiance et estime de soi, « oser dire non » à différents fléaux) et d’autre part, l’image de notre police bienveillante envers les plus jeunes qui seront les adolescents et les adultes de demain.

Il s’agit d’un outil développé et dispensé par la police locale pour aider les élèves de 5e et 6e primaire à être mieux armés pour leur passage dans le secondaire. Des clés, des idées, des débats leur sont proposés par un policier, en partenariat avec les enseignants, en quelques leçons.

Cette démarche se veut éducative et participative.

# 2. EN MATIÈRE DE FONCTIONNEMENT INTERNE

«Améliorer le fonctionnement interne doit nous permettre de développer nos objectifs prioritaires et récupérer de la capacité pour nous y consacrer davantage. Conscients des nombreux défis et de la capacité limitée, il nous faut, dès lors, repenser sans cesse l’organisation, viser la récupération de capacité, l’économie de moyens», nous confie le chef de Zone.

Comme en matière de sécurité et qualité de vie, il a fallu toutefois opérer des choix et déterminer des objectifs. Parmi ceux-ci, on retiendra notamment la poursuite du développement de partenariats responsables avec les administrations communales pour ancrer le travail de police dans la vie des communes de la Zone et la recherche de synergies possibles avec les zones voisines afin d’optimaliser l’offre de service des polices (fonctionnalité de base) mais aussi le fonctionnement interne des zones de police.

  • La révolution numérique et le travail mobile
  • L’optimalisation des moyens matériels (planification logistique, réduction des coûts de fonctionnement, …)
  • La Sécurisation du Poste Central et des Maisons de Police
  • Le Partenariat Zone de Police/ Communes
  • La recherche de Synergies interzonales 
     

 

Mise en place d’un Partenariat Local de Prévention destiné aux Indépendants d’Amay (PLP-I)

Parce que la police n’est pas la seule responsable de la sécurité, un accord de collaboration, qui associe les citoyens, les indépendants, les entreprises, la Police locale et l’Administration communale d’Amay, a été approuvé par les Autorités fédérales à l’été 2018 (après une longue gestation de 2 ans) et a été concrétisé en octobre de la même année par l’implémentation du PLP-I.

Objectif : davantage de solidarité et moins de criminalité et de nuisances dans notre commune.

Un PLP-I vise à :

  • accroître le sentiment de sécurité ;
  • renforcer la cohésion au sein des commerçants ;
  • conscientiser les commerçants à l’importance de la prévention de la criminalité ;
  • mettre en place une collaboration entre les indépendants, le citoyen et la police par un échange d’informations.

Parce que la sécurité est l’affaire de tous, le citoyen est au cœur du processus et est considéré comme un acteur participatif du PLP.

Un PLP-I s’articule autour d’un échange permanent d’informations :

  • entre la police locale, les commerçants et les citoyens ;
  • par la diffusion de conseils préventifs ;
  • adapté aux besoins et attentes spécifiques des indépendants ou citoyens concernés.

Les Principes de communication

Les informations des membres du PLP vers la police :

En cas d’urgence, toujours privilégier le 101 (112) ou le numéro du poste central d’Amay 085/848 950 ouvert 24Hr/24. Si pas urgent : informer le coordinateur qui relayera les préoccupations au policier référent.

Les informations de la police vers les membres du PLP :

Il s’agit principalement de conseils de prévention utiles, d’exposés de techno prévention, voire de visites des habitations individualisées. Cela peut être aussi des informations à propos de modus operandi rencontrés sur le terrain, ou d’agissements suspects relevés, des Feed-back et des retours d’expérience.

La limite est évidemment le secret professionnel du policier dont il ne peut en aucune façon se délivrer. Le citoyen devra par conséquent comprendre que le retour d’information restera forcément limité à ce qui est légalement permis.

ZOOM sur le PLP-I des commerçants d’Amay

Il s’agit du premier PLP mis en œuvre sur le territoire de la Zone de police Meuse-Hesbaye. Après plusieurs mois de préparation, il a été validé le 13 juillet 2018 par le Ministère de l’Intérieur et mis en œuvre en septembre de la même année.

Il regroupe en ce moment 15 commerçants du centre d’Amay
Sa coordinatrice : DRADIN Anne (Boutique Yes Sir).
Sa coordinatrice adjointe : MUSIN Margot (Centre Optique Margot Musin).
Le policier de référence : l’Inspecteur de quartier Olivier MASCAUX

Contactez votre Maison de Police

La Maison de Police d'Amay se trouve au sein du Poste Central d'Amay, chaussée Freddy Terwagne, 59 - 4540 AMAY

085/848 950

085/311 721

enAubWV1c2VoZXNiYXllLmFtYXlAcG9saWNlLmJlbGdpdW0uZXU= 

www.policelocale.be/5294          Zone de police Meuse-Hesbaye

Pour tous les cas urgents : formez le 101