Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir

Budget communal 2021 : plan d’actions annuel

Le Conseil communal a donc adopté le 17 décembre dernier les budgets ordinaire et extraordinaire de notre Commune pour l’exercice 2021.

Nous vous proposons de vous communiquer quelques éléments d’information sur l’importance et les contraintes liées à l’élaboration budgétaire ainsi que sur son utilité dans votre quotidien en tant que citoyen amaytois.

Ces informations vous permettront, nous l’espérons, de mieux comprendre le fonctionnement de la Commune et plus largement sa structure financière, avec la mise en évidence de ses points forts et de ses faiblesses et de répondre aux questions que vous pourriez vous poser.

L'élaboration du budget communal est un acte important de la vie locale

Le budget communal est essentiel : il prévoit l'ensemble des recettes et dépenses qu'une commune va effectuer durant une année civile complète, du 1er janvier au 31 décembre.

Avec lui, nous disposons d'une planification des projets et des décisions importantes, cela permet aux responsables politiques de piloter la Commune avec des perspectives concrètes. C’est donc un outil indispensable pour maîtriser les coûts et se prémunir contre une gestion non adéquate de nos ressources.

Découvrez le budget 2021 complet (nouvelle fenêtre, excell)

Les pouvoirs locaux sont mis sous pression

Il existe chez tous les responsables locaux, bourgmestres en tête, l'absolue nécessité de pousser un cri d'alarme destiné aux décideurs des autres niveaux de pouvoir.

Depuis plusieurs années, les Communes endurent les effets d'une crise financière mettant à mal les trajectoires budgétaires. Vient s'ajouter à cette crise financière, la crise sanitaire que nous connaissons actuellement qui impacte durement la situation économique à tous les niveaux.

Dans ce contexte, les Communes sont contraintes de réfléchir plus encore à l’opportunité d'engager le moindre euro public afin d'éviter un dérapage budgétaire tout en renforçant la solidarité envers les citoyens les plus fragilisés.

De plus en plus de personnes touchées par la crise ou exclues du chômage ont besoin du CPAS, impactant de manière significative les dépenses, sous forme de Revenu d'Intégration Sociale ou d’aide financière ponctuelle ou régulière.

La Commune se doit d'intervenir financièrement afin de soulager son partenaire le CPAS, véritable fer de lance de notre politique sociale. Cette année, la dotation communale au profit du CPAS s'élève à 1.735.427,46€ + une dotation complémentaire de 392.299,62€ allouée suite au contexte sanitaire et social si particulier.

Le graphique ci-dessous nous montre l'augmentation croissante de la dotation communale au CPAS qui, depuis 2010, est passée de 1.246.446,96€ à 2.127.727,08€ en 2021; soit une hausse de 70,70%.

L’exercice budgétaire 2021 pour notre Commune a été difficile à réaliser

En termes d'investissements, nous prévoyons des projets concrets, à taille humaine, qui tiennent compte de la maîtrise de la dette et qui ont une valeur ajoutée pour la collectivité, les générations futures et la préservation du patrimoine communal.

Amay prévoit des investissements pour un montant total de 6.795.703,81 €

Parmi ces  projets d’investissement, retenons notamment :

  • les investissements dans nos écoles (extension, rénovation, aménagement et acquisition d’un car scolaire) afin d’accueillir nos enfants dans des conditions optimales (2.355.000€);
  • les investissements dans les projets économiseurs d'énergie permettant de réduire les dépenses de fonctionnement dans un délai court ; avec le projet Renowatt pour le Hall des sports, le stade de la Gravière et le Centre culturel (325.000€)
  • les investissements dans l’amélioration des voiries (175.000€), la reconstruction d’un tarmac de liaison pour le transport en mode doux entre la Paix Dieu et Villers-le-Bouillet (100.000€) ;
  • le placement de bulles à verre enterrées (40.000€);
  • les investissements dans la sécurité, avec l’aménagement d’un ralentisseur rue des Genêts (4.000€), l’éclairage de la voirie Ponthière (60.000€), la phase 2 du renouvellement de l’éclairage public avec des lampes leds (110.000€), l’installation de radars préventifs (20.000€) et la création d’un parking à vélo (9.000€).
  • les investissements dans l’aménagement de nos cimetières, avec la réfection du mur du cimetière d’Ampsin (50.000€)

Que faites-vous de notre argent?

Nos Dépenses

Ce graphique met en évidence la part représentée par les coûts en personnel qui constituent la dépense budgétaire la plus conséquente (47,19%). Le renforcement des équipes à travers la valorisation des compétences, l’engagement des agents, la constitution d’un second pilier de pension,… permet de maintenir un service qualitatif aux citoyens. D'où l'intérêt d'une budgétisation et d'un contrôle efficaces par l'Administration.
Ce graphique démontre aussi la part importante (30,55%) allouée aux dépenses de transferts qui sont constituées principalement par la dotation du CPAS.

Nos Recettes

Les recettes de la Commune sont constituées d’une part, de taxes et redevances. Celles-ci alimentant directement la caisse communale pour la période 2021-2025 permettent d’inscrire une prévision de recettes de 1.403.893,22€ (hors additionnels et compensations régionales). D’autre part, le reste des recettes consiste essentiellement en un transfert (également composé de taxes et d’impôts) provenant du Fonds des Communes et de nos Autorités de tutelle, à savoir l’Etat fédéral et la Région wallonne.

Ce graphique nous indique que les recettes sont majoritairement constituées de transferts issus principalement du Fonds des Communes et des Additionnels à l'impôt des personnes physiques et au précompte immobilier.

Par rapport à l’exercice précédent, la prévision des recettes IPP diminue de 3,8%, ceci reflète les conséquences de la crise Covid. Pertes d’emploi et chômages économiques ont diminué vos revenus et donc le montant des taxes revenant à la commune. A contrario, la prévision des recettes pour les additionnels au précompte immobilier augmente de 2,6% par rapport aux prévisions de 2020.

Le graphique ci-dessous nous indique que le poids de la dette est passé de 1.895.908,25€ en 2005 à 1.810.050,19€ en 2021; ce qui représente une diminution de l'ordre de 4,53%.

Ce graphique montre qu’après plusieurs années de restrictions afin de retrouver une santé financière, la Commune peut réinvestir de manière raisonnée pour améliorer le bien-être de tous.

Cette année encore, tout est sous contrôle et les projections les plus contraignantes sont intégrées. L’endettement respecte la limite de la balise prédéfinie et nous permet une capacité d’emprunt pluriannuelle (2019-2024) fixée à 160€/habitant/an afin de garantir la solidarité avec nos partenaires, préserver l'emploi et le service aux citoyens. Le remboursement des emprunts représentent 10,63% des dépenses communales.

Conclusion

Le contexte socio-économique de notre région est des plus précaires. Grâce aux mesures de gestion prises par notre Administration, nous avons réussi à boucler un budget en équilibre malgré l’augmentation des charges sociales et les incertitudes face certaines sources de recettes.

Nous devrons, plus que jamais, garder notre cap : développer des projets à taille humaine, tenables financièrement, qui répondent à vos besoins du quotidien et ajuster notre trajectoire budgétaire chaque fois que c’est nécessaire.