Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Déclaration de Politique Communale 2018-2024
Vous êtes ici : Accueil / A la une / Déclaration de Politique Communale 2018-2024

Déclaration de Politique Communale 2018-2024

Introduction

 

Après 12 ans de majorité et suite aux élections du 14 Octobre 2018, nous vous présentons notre déclaration de politique communale 2018-2024.

 

Si cette « DPC » se veut dans la continuité des actions menées au cours des 12 dernières années de participation, nous souhaitons également donner un coup d’accélérateur à plusieurs gros projets structurants. Notre programme pour les élections était le fruit de la réflexion de nombreuses personnes, issues du monde politique, mais aussi de citoyennes et citoyens Amaytois, qui ont pu contribuer à son amélioration et à son enrichissement. Sa transformation en projets concrets, tout en respectant notre carcan budgétaire détaillé ci-dessous se fera aussi en concertation et co-construction.


Les communes, les quartiers, les lieux de proximité sont les premiers lieux efficaces de la Transition Ecologique de nos sociétés pour aller vers un monde plus juste et plus durable pour toutes les générations.

 

De nombreuses mesures accélérant cette Transition sont disséminées dans les différents chapitres thématiques et nous soutiendrons toutes les initiatives citoyennes qui iront en ce sens.

 

1. Finances

 

L’assainissement des finances communales a été et restera une priorité incontournable : sans elle, impossible de réaliser les projets qu’attendent les Amaytoises et Amaytois mais surtout il s’agit de notre responsabilité sociétale vis-à-vis des générations futures Amaytoises. La situation financière d’Amay s’est fortement améliorée depuis 12 ans mais la tutelle du CRAC (Centre régional d’Aide aux Communes) est toujours effective et ces remboursements limitent les moyens d’actions pour les prochaines années.

 

Dans le prolongement de la maîtrise de la charge de la dette, nous continuerons à :

 

-   Veiller aux équilibres budgétaires et comptables sans nouvel endettement massif ; à une meilleure adéquation des inscriptions budgétaires aux besoins des services ; à des investissements réguliers tout au long de la mandature pour entretenir nos bâtiments, infrastructures et patrimoine notamment ;

-   Ne pas augmenter l’IPP (Impôt des Personnes physiques), ni le précompte immobilier, comme ce fut le cas lors des deux dernières législatures ;

-   Respecter les critères de modération budgétaire du CRAC, en envisageant un nouveau remboursement d’une partie de la dette anticipativement si des possibilités financières se dégagent ;

-   Investir prioritairement dans les services concernant les besoins essentiels de tous les citoyens (écoles, vie quotidienne, sports, culture, etc.) et dans les projets générant des économies, notamment d’énergie ;

-   Rechercher d’autres sources de financement (notamment via les Partenariats Public-Privé : PPP) ;

-   Amplifier les synergies avec le CPAS ;

-   Pérenniser les achats groupés avec le CPAS, la Régie de Quartier et l’EFT ;

-   Participer à des projets pilotes tels que « Biodibap » (Biodiversité et Bâtiments publics), la collecte de canettes ou poursuivre le projet de conteneurs collectifs ;

-   Susciter des liens avec les partenaires afin de dynamiser certains projets locaux (comme, par exemple, la collaboration entre la Régie de Quartiers et Amay’nagement) ;

-   Continuer à intégrer les critères environnementaux et sociaux dans l’attribution des marchés publics, avec une attention particulière pour le commerce équitable.

 

2. Enfance

 

Les compétences liées à l’enfance sont primordiales à nos yeux. Conscients de la difficulté d’offrir des activités aux bambins, à prix démocratiques, voire gratuitement, de les voir évoluer dans une société basée sur l’écoute, la tolérance et le respect, nous proposons de :

 

  • Continuer le rafraichissement et la restauration de l’espace des Mirlondaines, qui pourrait devenir un centre de classes de dépaysement ;
  • Etendre l’offre des plaines de jeux en août et les stages pendant les vacances d’hiver ;
  • Développer davantage les partenariats avec les clubs sportifs, les écoles, l'office du tourisme, les maisons de repos, le Centre Culturel, l’Académie, la Maison de la Poésie, le Musée Communal,… afin de diversifier les activités ;
  • Rendre la ludothèque itinérante ;
  • Décentraliser la formation d’animateurs brevetés pour les jeunes afin d’avoir une réserve plus importante à Amay ;
  • Aménager et/ou augmenter les plaines de jeux et zones de convivialité ;
  • Soutenir la parentalité par des actions (organisation de conférences, réunions, débats, …) ;
  • Faire passer la prime des accueillantes d’enfants de 100 à 150 € (par enfant accueilli à temps plein) ;
  • Réinstaller « Place aux Enfants » ;
  • Dynamiser la « Fête des enfants ».

 

3. Jeunesse

 

Les jeunes sont les actrices, acteurs de la société de demain. Ils doivent au sein de leur Commune pouvoir participer à la prise de décisions qui les concernent. Depuis quelques années, diverses actions ciblées sur les ados ont été menées, notamment via l’engagement à temps plein d’un éducateur Jeunesse et la création d’Espaces Jeunes dont le Squat à l’ancienne école de Wéhairon.  Afin d’enrichir l’offre « jeunesse », nous nous engageons à :

 

  • Créer un Conseil de la Jeunesse qui pourra notamment remettre des avis d’initiative ou consultatifs ;
  • Augmenter les synergies avec les Maisons de Jeunes des Communes voisines, ainsi qu’avec Infor’Jeunes et le Centre Culturel ;
  • Finaliser le projet espace « Skate Park » ; pérenniser les parcours VTT à bosses ;
  • Mettre en œuvre une plateforme Jeunesse (rassemblement de tous les partenaires qui travaillent dans le domaine) ;
  • Sensibiliser à la prévention et à la lutte contre les assuétudes (ateliers, conférences,…) ;
  • Soutenir les organisations de jeunesse actives sur le territoire et aux alentours ;
  • Réinstaurer la fête de la Jeunesse.

 

4. Aînés

 

La moyenne d’âge de la population augmente. La place des aînés dans notre société évolue en conséquence. Pour leur permettre de garder une place active dans la société, pour lutter contre leur isolement, il est important de veiller à leur bien-être, ainsi qu’à l’entraide entre les différentes générations.

Nous souhaitons développer ou mettre en place certaines actions telles que :

 

  • S’inscrire dans la dynamique des « Villes amies des ainés » lancée par l’OMS, qui vise à encourager le vieillissement actif, en optimisant la santé, la participation et la sécurité des citoyens âgés. Adapter les structures et les services afin que les personnes âgées puissent y accéder et y trouver leur place ;
  • Continuer à soutenir le Conseil Consultatif Communal des Aînés (CCCA) et prendre en considération les propositions émises dans les différents ateliers (remarques concernant la sécurité, enquête afin de prévenir les problèmes en cas de neige, de canicule, …) ;
  • Consulter le Conseil Consultatif Communal des Aînés dès qu’un sujet les concerne ;
  • Mettre en place le système des « boites jaunes » (boites placées dans le frigo contenant les documents importants liés à la santé qui permettent de faciliter l’intervention des secours à domicile en cas d’urgence) ;
  • Mettre en place des moments de rencontre intergénérationnelle à la « Table de L’Abbaye » avec un transport organisé via le Servibus ;
  • Soutenir les structures qui offriraient à ses résidents des logements leur permettant de mener une vie indépendante ainsi que des services auxquels ils peuvent faire librement appel ;
  • Favoriser les transversalités entre la Commission Consultative de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité (CCATM) et le Conseil consultatif des Aînés, pour leur permettre d’avoir un regard direct sur l’évolution de la commune et des aménagements de l’espace public ainsi que leur mobilité ;
  • Prendre en compte les besoins et attentes spécifiques des ainés dans l’aménagement collectif des quartiers (placement de bancs, ajout de marches ou rampes, …).

 

5. Personnes porteuses d’un handicap

 

Nous voulons être attentifs à toutes les personnes de la commune. Pour toutes celles qui sont porteuses de handicap ou dont la mobilité est réduite, même temporairement, nous entendons :

 

  • Communiquer davantage autour des différents services/labels/chartes signés par la Commune : Handicontact, égalité des chances, agent Proxidem, « Ville Amie Démence », le label HandyCity et la Charte Communale d’Intégration de la personne handicapée, … ;
  • Veiller à la publication et à la publicité régulière, via le site internet, l’Infor’Ama, la page Facebook, l’application mobile… de toutes les mesures et dispositions qui existent : parkings, personnes de référence, offre de loisirs, aide sociale, … ;
  • Mettre en place des groupes de parole selon la problématique (maladie, handicap) et selon la demande ;
  • Mettre en place un Conseil Consultatif Communal de la Personne porteuse d’un Handicap (CCCPH) ou à mobilité réduite. Le consulter pour tout projet ou décision qui aurait un impact potentiel sur elle ;
  • Inclure des personnes représentatives des personnes handicapées ou malades au sein des CCATM ;
  • Sensibiliser au respect des aménagements en faveur des personnes porteuses de handicap (ex : places de parking) ;
  • Organiser des actions de sensibilisation au handicap dans les écoles, les clubs sportifs, le monde associatif et culturel, …

 

6. Enseignement

 

L’enseignement est la base de notre société et de notre démocratie. Il est donc important d’y apporter une attention particulière afin de permettre à nos enfants de devenir des citoyennes et des citoyens d’un monde meilleur.

 

Dans ce domaine particulièrement important pour notre jeunesse, tout en soutenant les projets des équipes éducatives, nous désirons :

 

-   Mettre en place des actions pour l’inclusion à l’école afin de permettre à un élève à besoins spécifiques de poursuivre sa scolarité dans un enseignement ordinaire moyennant la mise en place d’aménagements raisonnables d’ordre matériel, pédagogique et/ou organisationnel;

-   Finaliser les projets d’agrandissement des écoles de Jehay et Ombret;

-   Continuer le travail d’aménagement et de restauration dans les différentes implantations ; poursuivre l’aménagement des cours de récréation;

-   Mettre sur pied des Conseils d’Ecole, et par la suite un Conseil consultatif des Enfants;

-   Valoriser les bonnes pratiques via un règlement interne à l’école;

-   Rebaptiser chaque implantation et y apposer un panneau spécifique;

-   Promouvoir les produits sains et les “circuits courts”; des plans “Santé ” ; des cantines durables avec par exemple la collaboration du CPAS, le GAL « Je suis Hesbignon », …

-   Encourager la consommation d’eau dans les écoles;

-   Poursuivre les expériences de « l’école du dehors » dans le fondamental;

-   Promouvoir une journée par mois de déplacements à vélo entre le domicile et l’école;

-   Apprendre à redécouvrir les anciens métiers manuels via des projets ponctuels. Par exemple, mettre en place, avec un animateur, des cours à l’extérieur du type : création d’un potager, de nichoirs et mangeoires, d’hôtels à insectes, en amenant les enfants à tout faire de A à Z… Ceci permet de découvrir différentes facettes de l’enseignement;

-   Amplifier les partenariats et les projets avec le CSLI (Centre sportif local intégré), l’Office du tourisme et le Centre Culturel;

-   Développer l’«éducation aux médias » (actions ponctuelles, conférences, …), afin d’améliorer l’esprit critique des enfants.

 

 

7. Action Sociale et Vivre ensemble

 

Nous défendons une communauté humaine, solidaire, dans laquelle chaque femme, chaque homme, chaque enfant doit pouvoir manger à sa faim, dormir au chaud et en sécurité, conformément à la dignité humaine. Chacun doit pouvoir bénéficier d’un coup de main lors d’un accident de la vie ou d’un passage difficile. Sans être montré du doigt, en toute dignité. Tout le monde doit également pouvoir être autonome au maximum dans sa vie quotidienne et dans ses choix. L’action sociale se réalise en partenariat avec les acteurs locaux (le CPAS, l’Entreprise de Formation par le Travail, la Régie des Quartiers, le Plan de Cohésion Sociale, …).

 

Dans la continuité de notre action, nous nous engageons à :

 

-   Construire un nouveau CPAS adossé à l’Administration Communale, afin d’accueillir dignement les personnes en difficulté, d’offrir des conditions de travail décentes au personnel et éventuellement d’avoir une porte d’entrée unique au sein de l’administration qui empêcherait toute stigmatisation ;

-   Promouvoir la cohésion sociale via des actions ponctuelles ou des conférences-débats sur la tolérance, la discrimination, le bien-être, … ;

-   Soutenir les comités de quartier déjà existants et soutenir la création de nouveaux comités de quartier. Etre à l’écoute de leurs besoins ;

-   Engager un éducateur budget afin d’apprendre la gestion journalière aux personnes en difficultés ;

-   Continuer l’accueil des migrants notamment via l’ILA (Initiative locale d’Accueil) ;

-   Continuer à respecter les engagements pris dans le cadre de la motion «Commune hospitalière » ;

-   Poursuivre le projet-pilote d’accueil des gens du voyage sur un terrain délimité, équipé pour un nombre limité de caravanes, avec une personne de référence ;

-   Développer (grâce à un second véhicule) le service à la population en termes de mobilité (« servibus » et « servicourses ») en partenariat avec le CPAS ;

-   Finaliser le partenariat avec la Ressourcerie du Pays de Liège (société coopérative spécialisée dans la collecte, le tri, le recyclage et la réutilisation des encombrants. Elle offre une solution pour se débarrasser des encombrants d’une manière la plus respectueuse qui soit de l’environnement) ;

-   Envisager le système de donnerie sur le territoire communal ou supracommunal ;

-   Combattre toutes les discriminations (emploi, avantages divers, …) : un Amaytois = un Amaytois; garantir une égalité de chances à toutes et tous ;

-   Soutenir le développement du magasin de seconde main « Amay’nagement » au moyen de diverses actions (matériel de puériculture, classes de neige, rentrée scolaire, …) ;

-   Favoriser le maintien à domicile ou dans leur milieu de vie des personnes plus vulnérables, en soutenant l’accès à des soins de santé de proximité, aux services à domicile (repas, …), les déplacements collectifs et accessibles financièrement (Servibus), en soutenant les aidants proches et les initiatives de type solidarité à domicile (un voisin qui rend service, un contact qui brise l’isolement,…).

 

8. Santé

 

La santé et le bien-être concernent chacune et chacun, aux différents âges de la vie.

 

 

Nous serons attentifs à :

 

-   Organiser un cycle de séances d’information sur des thèmes de santé publique et sur les différentes formes de dépendances ou assuétudes ;

-   Organiser une semaine de la santé qui regrouperait diverses actions (une marche santé, des conférences, un film, des animations dans les écoles, …) avec en clôture un salon de la santé, des Personnes à Mobilité Réduite et des seniors ;

-   Mettre en place les « Midis de la santé » au sein de l’administration communale en lien avec le(s) thème(s) développé(s) dans le salon de la santé. Exemples : l’alimentation, le sport, le tabac, l’alcool,… ;

-   Soutenir et faciliter la mise en place d’une activité physique au sein de l’administration communale à destination du personnel communal et associé, du personnel de la police (posturologie, gymnastique douce, jogging, natation, …) ;

-   Proposer des fruits et de l’eau lorsque nous organisons des manifestations ;

-   Aider à la mise en place d’un « Pôle Santé » qui regrouperait un ensemble de partenaires/professionnels de la santé (médecins, kinés, infirmiers, planning familial, laboratoire d’analyse, …) ;

-   Adhérer au Réseau Belge Francophone des Villes Santé de l’Organisation Mondiale de la Santé ;

-   Maintenir des synergies avec le CHRH sur la commune ;

-   Relayer des conseils santé via l’application mobile, Infor’Ama, …

 

9. Logement et Urbanisme

 

Avec l’énergie, le logement représente le poste le plus important dans le budget des ménages. Les besoins en matière de logements accessibles financièrement restent considérables. Amay compte plus d’un quart des logements publics gérés par MCL (Meuse Condroz Logement). La plupart ont bénéficié récemment de nombreux travaux de rénovation (toitures, isolation des murs, mise en conformité au niveau des installations électriques, sanitaires et incendie).

 

En tendant vers l’objectif « Un logement décent pour tous », nous veillerons à :

 

-   Donner la priorité à la rénovation, à l’acquisition et au remaillage du bâti existant en maintenant la mixité sociale ;

-   Inciter à augmenter la performance énergétique lors de toute rénovation de bâtiments privés, notamment via une information dès les prémices des projets (orientation vers la conseillère énergie) ;

-   Faciliter l’accès à la propriété aux bas revenus via la formule de « Community Land Trust », où la propriété foncière (le terrain) est séparée de la propriété du logement ;

-   Promouvoir la mise à disposition des logements privés à l’Agence Immobilière Sociale (A.I.S.) du Pays de Huy (ce type de contrat garantit au locataire un logement à un prix équitable et garantit au propriétaire un revenu régulier ainsi que la restitution de son bien en l’état) ;

-   Simplifier le Guide Communal d’Urbanisme en mettant (entre autres) l’accent sur les habitations passives et très basse énergie ;

-   Créer de nouveaux « logements de transit », ainsi que des logements via le fonds des familles nombreuses ;

-   Promouvoir un bâti accessible dans l’objectif d’une société inclusive et accessible à tous pour nous aider à contrôler le respect des normes d’accessibilité des personnes à mobilité réduite dans le cadre des projets communaux ;

-   Favoriser la diversité de l’habitat en veillant à accueillir des habitats de type alternatif qui correspondent à une société en transition (habitats légers, intergénérationnels tels que kangourou, habitats groupés tels que « Abbeyfield », colocation, habitats pour familles recomposées,…).

 

10. Mobilité et Travaux

 

Nous voulons favoriser différents modes de mobilité dans notre commune, et notamment les modes « doux » (marche à pied, vélo, trottinette, …). En effet, outre les bienfaits qu’ils génèrent en termes de mobilité et de dépollution, ces modes doux participent à une meilleure interaction sociale entre les usagers et favorisent le vivre ensemble.

 

Pour cela, nous veillerons à :

 

-   Impliquer les usagers les plus faibles et en particulier les PMR dans les politiques de mobilité ;

-   Réaliser un plan de mobilité douce suivant une étude participative et détaillée ;

-   Permettre le développement des modes doux ;

-   Favoriser le partage des voitures, ainsi que le covoiturage (Covoit’stop) ;

-   Développer et adapter l’offre de transports en commun sur notre territoire en concertation avec la SRWT, SNCB, TEC,…

 

Nous serons également attentifs à :

 

-   Utiliser des systèmes LED dans les éclairages (Grand-Place, parking de la poste, Ravel,…) ;

-   Instaurer un réseau de parkings à vélos sécurisés partout où cela est nécessaire (zones de commerces, écoles, gares, lieux d’activités diverses) ;

-   Encourager le déplacement à vélo pour les trajets domicile/école, avec encadrement d’adultes (dans un premier temps), éventuellement en coupant les rues des écoles à la circulation automobile aux heures d’entrée et de sortie des élèves (comme cela se pratique déjà dans d’autres communes) ;

-   Poursuivre le plan de réfection, de rénovation des voiries et d’égouttage de la commune ; lors des réfections de voiries, placer un marquage au sol pour un stationnement en alternance, qui diminuera la vitesse du trafic ;  matérialiser les voies pour usagers faibles (piétons, cyclistes, PMR) ;

-   Poursuivre les contacts avec un partenaire pour l’installation d’une station CNG (gaz naturel comprimé) et renouveler progressivement la flotte des véhicules communaux. Ceci permettra une économie d’une part et moins de pollution d’autre part ;

-   Mener des campagnes de sensibilisation sur la place laissée aux usagers faibles : trottoirs accaparés par des voitures mal garées, par des poubelles, … ;

-   Sur les trottoirs arborés, ainsi que sur des trottoirs en pente, remplacer les dalles de béton par un revêtement drainant ;

-   Installer des rupteurs phoniques dans toutes les salles communales ;

-   Embellir le parking du Tambour ;

-   Aménager en concertation avec les commerçants et les riverains la place de la Gare d’Amay.

 

11. Environnement

 

L’environnement, c’est notre cadre de vie, c’est l’avenir de notre planète et c’est aussi l’affaire de tous. Nous voulons donc poursuivre les actions publiques, tout en appelant à la responsabilité de chacune et chacun.

 

Entre autres mesures, nous visons à :

 

-   Favoriser la télégestion de l’énergie dans les bâtiments communaux (GTB : gestion technique des bâtiments) ;

-   Promouvoir les véhicules moins polluants en installant des bornes électriques à disposition des particuliers ;

-   Remplacer les pare-soleil de l’administration communale par un système de panneaux photovoltaïques (volets ou persiennes) ;

-   Créer un second jardin communautaire et continuer l’implantation des vergers communautaires (Ampsin et merlons rue des Hirondelles) ;

-   Organiser une journée « De la pomme au jus » (en faisant venir un pressoir mobile) ;

-   Créer un réseau « Jardin et biodiversité » avec le partenariat Commune – comités de quartier –associations ;

-   Réhabiliter le ruisseau de Bende après les travaux d’épuration des eaux et la création de l’échelle à poissons au pont barrage ;

-   Proposer la remise en fonction des moulins de Bende et d’Ombret pour la production d’électricité pour le quartier ;

-   Poursuivre les travaux d’économie d’énergie dans les bâtiments communaux ;

-   Réorganiser un salon de l’énergie avec la participation active des citoyens pour informer sur les technologies dans les bâtiments privés, ainsi que dans les bâtiments communaux ;

-   Promouvoir le « zéro déchet » ;

-   Travailler dans les instances d’Intradel de manière à favoriser plus les ménages qui génèrent moins de poubelles ;

-   Proposer des cours de conduite économe (aux agents communaux, mais aussi éventuellement aux particuliers) ;

-   Mettre en œuvre notre Plan Air-Climat et notre adhésion à la Convention des Maires qui dresse des objectifs ambitieux en matière de réduction des GES (Gaz à Effets de Serre) et des rejets CO2, en matière d’augmentation de notre indépendance énergétique et de notre empreinte environnementale.

 

12. Sécurité

 

Nous voulons vivre dans une commune accueillante pour toutes et tous, sûre et propre, festive et responsable, où la circulation est apaisée.

 

Nous continuerons à :

 

-   Lutter contre les incivilités, notamment via l’action de nos 3 agents constatateurs ;

-   Poursuivre notre politique de prévention, de sanctions administratives et de médiation afin d’améliorer notre environnement et notre qualité de vie ; soutenir le travail réalisé avec le Service d’Encadrement des Mesures Judiciaires Alternatives (SEMJA) ;

-   Sécuriser les espaces publics par une action concertée entre les divers services concernés ;

-   Installer des éclairages intelligents dans des endroits peu fréquentés ;

-   Permettre aux policiers d’être au cœur de leur quartier, à pied ou en voiture, afin de dialoguer et de s’occuper des préoccupations premières des citoyens ;

-   Poursuivre le partenariat Police-Commerçants qui a porté ses fruits afin de diminuer les délits ;

-   Soutenir le travail de la Maison de Police de proximité en la déplaçant éventuellement en dehors du poste central.

 

13. Information – Communication – Participation et Citoyenneté

 

Dans un contexte de défiance des citoyens à l’égard des politiques et des institutions, le niveau communal reste le niveau dont le citoyen se sent le plus proche et auquel il est le plus attaché.

 

Afin de favoriser la participation des citoyens à la vie de la commune, nous voulons rendre les processus décisionnels plus démocratiques, plus ouverts et plus transparents.

 

Nous voulons mettre en place des Conseils consultatifs communaux plus spécifiques, comme celui des enfants, de la jeunesse ou des personnes porteuses d’un handicap (tout en poursuivant le soutien à ceux qui existent déjà).

 

Nous continuerons à informer régulièrement les citoyens amaytois sur la vie de la commune, les projets, le budget, etc… Nous le ferons en veillant à varier au maximum les moyens de communications utilisés (outils numériques, toutes-boites, affichages, réunions d’informations, dossiers consultables, …). Nous réaliserons un état des lieux des préoccupations, souhaits, envies, besoins de la population en termes de participation citoyenne. L’objectif étant d’apporter une réponse au plus près des attentes individuelles tout en étant attentifs à l’intérêt collectif.  

 

Nous veillerons à :

 

-   Systématiquement offrir aux nouveaux habitants, dès leur installation, un kit d’informations pratiques sur Amay ;

-   Mettre à l’honneur et reconnaître l’action marquante de citoyennes et citoyens amaytois ;

-   Porter une attention particulière sur le nom donné aux nouveaux espaces publics ;

-   Mettre en évidence et soutenir toute initiative visant à améliorer la tolérance et le respect ;

-   Faciliter la réalisation des initiatives citoyennes ;

-   Rendre toujours plus accessible et facile l’interpellation d’élus du Conseil Communal par les citoyens ;

 

 

-   Mettre en place des outils de communication et d’échange, (boîtes à idées citoyennes, enquêtes, réunions d’informations, groupe de travail, …) afin de créer des espaces de dialogue au sein desquels nous pourrons échanger autour de thème tels que l’amélioration de la commune, le développement d’un projet particulier, … ;

-   Associer les citoyens aux gros dossiers ou travaux qui concernent leur quartier ou leur environnement proche ;

-   Réinstaurer des séances publiques explicatives du budget ;

-   Réfléchir à la mise en place d’un budget participatif sur les dépenses non régaliennes ;

-   Renforcer la culture du dialogue, de l’échange, de la collaboration, de la co-construction avec les citoyens. Les impliquer dans les différentes étapes de la construction d’un projet mais également dans les différents lieux où s’exerce la démocratie (conseil, commissions, réunion de consultations, …).

 

14. Commerce

 

Les commerces intégrés dans les centres des villages ou dans le centre urbain améliorent la vie et le sentiment de bien-être et de dynamisme de la commune. Ils permettent également des échanges sociaux entre les habitants et contribuent aux revenus des Amaytois.

 

Afin de continuer à soutenir le commerce amaytois, nous veillerons à :

 

-   Favoriser l’établissement de nouveaux commerçants ou artisans via des incitants, une aide à l’installation, ou autres…;

-  Identifier les parkings aux entrées de la commune et dans le centre ;

-   Consulter la population pour connaître ses besoins en termes de commerces de proximité et globaliser le débat sur l’accessibilité et les parkings ;

-   Créer un guichet unique pour informer les candidats commerçants (boite à outils) ;

-   Pérenniser l’organisation d’un marché des producteurs locaux ;

-   Proposer une offre de produits locaux à l’Office du tourisme ;

-   Pérenniser l’organisation de conférences à thème (transition numérique dans le commerce, …) ;

-   Créer un Salon de l’emploi ;

-   Améliorer l’éclairage ou décorations de fêtes dans les différentes entités amaytoises ;

-   Rendre Amay, « Commune du commerce équitable » ;

-   Inciter l’adhésion à la monnaie locale, le Val’Heureux.

 

15. Culture et Tourisme

 

Nous voulons continuer à soutenir les initiatives menées en matière de culture et de tourisme, amplifier les synergies avec le Syndicat d’Initiative, le Centre Culturel, l’Académie ou encore le Musée communal ainsi qu’avec la multiplicité et la diversité d’associations amaytoises, tout en respectant leur autonomie. La Maison Hanoul, au centre de la commune, est un lieu de rencontres, d’informations aux citoyens, de participation et de réunions mais aussi, un lieu de services de proximité.

 

 

 

Dans le même esprit, nous veillerons à :

 

-   Proposer des expositions itinérantes à l’Office du tourisme ;

-   Soutenir la création de gites, chambres d’hôtes, maisons de vacances sur le territoire de la commune ;

-   Investir les sites patrimoniaux amaytois (Collégiale, Musée communal, Tour Romane, Abbaye de la Paix-Dieu, Abbaye de Flône, Château de Jehay, Maîtres du Feu, …) lors du projet Parcours d’Artistes notamment ;

-   Amplifier les liens avec le comité Carn’Ama et les groupements folkloriques locaux ;

-   Optimaliser le site des Maîtres du feu ;

-   Réaliser un « kit » excursion sur Amay pour petits et grands ;

-   Créer des fresques à différents endroits de la Commune ;

-   Placer des vitrines informatives sur les programmes du Centre Culturel ;

-   Décentraliser des activités culturelles dans les quartiers (une attention particulière sera donnée aux nouveaux lotissements) et de ce fait, développer des synergies entre les comités de quartiers et le Centre Culturel ;

-   Développer le jumelage avec Monségur, ville française en Gironde ainsi que le travail entamé avec Banté dans le cadre du Programme Fédéral de Coopération Internationale Communale de l’Union des Villes et Communes de Wallonie.

 

16. Sport

 

Au cours de la prochaine législature, nous voulons continuer à développer le sport pour toutes et tous, en étoffant l’offre sportive (dans les activités et les équipements), afin de rendre le sport accessible à chaque habitant de la commune, jeune ou moins jeune, valide ou moins valide.

 

Pour cela, nous veillerons à :

 

-   Faciliter la pratique du vélo et de la marche à pied dans la vie de tous les jours ;

-   Soutenir des projets tels que « Je pédale pour ma forme » et mettre à disposition des vélos électriques ;

-   Finaliser le tronçon du « PréRavel » rue Mossoux et à la Paix-Dieu ;

-   Améliorer l’offre en matériel de psychomotricité ; la possibilité de stages sportifs pour différentes catégories d’âge ;

-   Poursuivre la dimension « Sport pour tous » ; créer des aires multisports/fitness accessibles à toutes et à tous, gratuites et réparties sur toute l’entité, ainsi qu’une piste finlandaise avec parcours « vita » ou fitness ;

-   Diversifier les activités sportives ; prévoir un beach park permanent ; pérenniser les courses de caisses à savon ;

-   Optimaliser le site du stade de la Gravière, en accentuant les synergies avec les clubs ou associations ;

-   Développer des synergies avec les comités de quartier, par exemple avec des pistes de pétanque ;

-   Continuer la réfection des salles communales servant aux activités sportives (gymnase d’Amay ou cour d’Ampsin) ;

-   Editer une brochure générale sur le Sport à Amay pour soutenir et promouvoir les clubs et associations.

 

Conclusion

 

Cette nouvelle législature se veut ambitieuse.

 

Les projets à mener seront nombreux. Les attentes des citoyens également. Y répondre de la manière la plus adéquate possible en tenant compte des possibilités financières et des moyens humains sera notre priorité.

 

Cette déclaration de politique communale va maintenant être intégrée au sein du PST. Nos objectifs stratégiques y seront déclinés en objectifs opérationnels et en actions.

 

Ces objectifs seront priorisés et planifiés sur la durée de cette nouvelle mandature, voire au-delà.

 

L'actuelle majorité s'engage, en collaboration avec son administration à, plus que jamais, conserver le citoyen amaytois au cœur de ses actions. Pour une Commune plus durable, plus solidaire, plus juste et encore plus conviviale.